Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Paris : les touristes veulent des séjours plus authentiques

-
Par , France Bleu Paris

Avec 90 millions de touristes en 2018, la France reste à la première place des destinations mondiales. Les touristes viennent d'un peu partout pour visiter notre pays et surtout notre capitale, mais ils sont toujours plus nombreux à rechercher les expériences nouvelles et surtout l'authenticité.

Contrairement aux idées reçues, ce ne sont pas les Chinois mais les Nord-Américains qui visitent le plus la France.
Contrairement aux idées reçues, ce ne sont pas les Chinois mais les Nord-Américains qui visitent le plus la France. © Radio France - IP3 PRESS/MAXPPP

Paris, France

Vous en croisez forcément en ce moment en Île-de-France, les touristes ! Des voyageurs qui viennent du monde entier, qui circulent un peu partout sur le territoire et qui passent bien sûr par Paris. Avec près de 90 millions de touristes en 2018, la France est la première destination mondiale. 

Mais que viennent-ils faire exactement ? Selon Corinne Ménégaux, directrice générale de l'Office de tourisme de Paris, ils sont de plus en plus nombreux à délaisser les parcours "classiques" pour opter pour une vraie expérience touristique : "Oui, ils veulent visiter mais ils veulent aussi avoir des activités comme faire du vélo ou profiter d'une terrasse. L'offre culturelle est absolument fondamentale en terme de levier d'attractivité mais pas que. On cherche donc à développer les balades par quartier. On a notamment créé les balades du 14e arrondissement avec plusieurs manières de visiter ce quartier." 

"Les touristes veulent vivre 'à la parisienne'" - Corinne Ménégaux, directrice générale de l'Office de tourisme de Paris.

Et Corinne Ménégaux de poursuivre : "Cette méthode permet de mettre en avant du patrimoine peut-être moins connu aujourd'hui des touristes mais qui répond à cette problématique de curiosité. On dit souvent que c'est _le petit pas de côté_. Après être allé à la Tour Eiffel, vous allez deux rues à côté et vous découvrez un autre Paris. Ça peut être la boulangerie qui fait la meilleure baguette de Paris cette année ou le petit café où vous pouvez boire un café exceptionnel. C'est aussi une façon de mettre en avant tous ces sujets qui permettent de répondre à la demande." 

A noter que parmi les touristes parisiens, 70% sont des "repeateur" (de l'anglais "repeat" qui signifie "répéter"), c'est-à-dire qu'ils reviennent pour la deuxième, la troisième fois ou plus. Ce sont surtout ces touristes là qui - après avoir déjà visité les grands monuments - cherchent une expérience différente.

90 millions de touristes en France : mais d'où viennent-ils ? 

Contrairement aux idées reçues, ce ne sont pas les Chinois qui viennent le plus en France mais les nord-américains. En juillet, on compte 136 000 arrivées soit une hausse de 4% par rapport à l'an dernier. Et l'organisation de la Coupe du monde féminine de football à la maison n'y est pas pour rien. En comparaison, pour la Chine et le Japon, la progression est plus forte en juillet (+ 11%) mais le nombre d'arrivées lui plafonne autour de 80 000. Loin derrière les Américains donc.

Autre progression, celle des touristes subsahariens. En juillet, ils étaient 50 000 à venir en France (+ 8% par rapport à 2018). Mais la hausse la plus forte revient à l'Inde : + 21% cette année en juillet avec 38 000 arrivées. En revanche, le Moyen Orient - lui - est en baisse : -10% en juillet par rapport à l'année dernière, soit 36 000 touristes. Une décroissance qui peut notamment s'expliquer par un sentiment d'insécurité après les récentes manifestations des "Gilets Jaunes".

Les vols longs courriers représentent aujourd'hui quasiment 1/4 de la fréquentation touristique sur Paris. - Radio France
Les vols longs courriers représentent aujourd'hui quasiment 1/4 de la fréquentation touristique sur Paris. © Radio France - Kathleen Comte

"Les vols longs courriers représentent aujourd'hui quasiment un quart de la fréquentation touristique sur Paris"

Quant au tourisme national (province vers Paris-Île-de-France), pour l'instant pas de chiffres précis mais - selon la SNCF - la tendance exprimée pour juin et juillet dans les gares semble être plutôt en hausse (+10% quasiment en juin par rapport à 2018). A noter que d'autres moyens de transport sont à prendre en compte pour avoir une idée globale : l'avion (vols nationaux) et la voiture mais pour l'instant, l'Office du tourisme de Paris ne dispose pas de chiffres pour le mois de juillet. 

"Disneyland Paris attire aujourd'hui 15 millions de touristes par an contre six millions pour la Tour Eiffel"

Les touristes qui dorment à l'hôtel en Île-de-France vont principalement dans le Val d'Oise

Lorsque les touristes viennent à Paris, ils dorment principalement dans des hôtels. C'est d'ailleurs la ville où l'activité hôtelière en juin 2019 est - sans surprise - la plus forte : 92% de taux d'occupation. Mais les touristes ne dorment pas seulement dans la capitale. Ils sont également nombreux à choisir les hôtels situés dans les autres départements d'Île-de-France (hors Paris donc) avec un taux d'occupation qui atteint en juin 87%. Puis vient ensuite la province quoi voit ses hôtels remplis en juin à plus de 77%. 

Si on s'intéresse davantage à la région Ile-de-France (toujours hors Paris), parmi les sept départements qui la composent, c'est le Val d'Oise qui arrive en tête en juin avec plus de 90% de taux d'occupation. Suivi de près par le Val-de-Marne (près de 89%) et par la Seine-Saint-Denis (88,4%).