Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

À Paris, plusieurs rassemblements contre les violences policières

-
Par , France Bleu Paris

À Paris, des milliers de personnes se sont rassemblées devant l'ambassade des États-Unis en début d'après-midi ce samedi mais aussi sur le Champ-de-Mars pour protester contre les violences policières.

Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées sur le Champ de Mars à Paris pour protester contre les violences policières.
Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées sur le Champ de Mars à Paris pour protester contre les violences policières. © Radio France - Hajera Mohammad

Elles réclament justice pour les noirs. Plus de 5.000 personnes se sont rassemblées à Paris selon le ministère de l'Intérieur ce samedi après-midi près de l'ambassade des États-Unis mais également sur la Champ-de-Mars pour protester contre les violences policières. Les manifestant entendent dénoncer le silence, malgré l'interdiction notamment du rassemblement sur le Champ-de-Mars hier par la Préfecture de police de Paris.

Sur le Champ-de-Mars, plusieurs manifestants scandaient "Tout le monde déteste la police" mais on pouvait également entendre "Y'en a marre". Malgré l'interdiction, les manifestants ont réclamé "Justice pour tous" et veulent dénoncer l'impunité qui régnerait au sein des forces de l'ordre.

Le souvenir de l'affaire Adama Traoré

Le monde a été pris d'une vive émotion après la mort de George Floyd aux États-Unis. Cet afro-américain est décédé sous le genou d'un policier alors qu'il criait "I can't breathe" (je ne peux pas respirer). Il est devenu le symbole d'une lutte contre le racisme à travers le monde. Et contre les violences policières. Avec un écho en France où la police est également mise en cause dans plusieurs affaires dont une qui a resurgi : celle d'Adama Traoré, mort lors de son interpellation en juillet 2016 à Beaumont-sur-Oise (Val-d'Oise).

Mardi dernier, une manifestation a rassemblé près de 20.000 personnes du Tribunal de Grande Instance de Paris pour demander justice dans l'affaire du jeune homme, décédé à l'âge de 24 ans. Le #BlackLivesMatter (les vies des noirs comptent) a également surgi sur les pancartes des manifestants mais également sur les réseaux sociaux.

À lire aussi : Des manifestations prévues samedi partout en France contre les violences policières

Choix de la station

À venir dansDanssecondess