Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Recensement : Paris se vide de ses habitants

-
Par , France Bleu, France Bleu Paris

Selon les derniers résultats du recensement de l'INSEE, la capitale perd 12.000 habitants chaque année et ce depuis 2011.

Paris perd 0,5% de sa population chaque année
Paris perd 0,5% de sa population chaque année © Maxppp - Vincent Isore

Paris, France

Les Parisiens sont de moins en moins nombreux. Selon les derniers résultats du recensement de l'INSEE, la capitale perd 12.000 habitants chaque année, soit 0,5% de sa population, et ce depuis 2011. La capitale est le seul département d’Île-de-France à perdre des habitants. Partout ailleurs, la population francilienne continue de croître. Au total, en 2016, nous étions un peu plus de 12 millions à vivre en Île de France. 

Comment expliquer la baisse de population à Paris?

Paris, comme l'ensemble du territoire, souffre d'un vieillissement de sa population. En somme, il y a de moins en moins de naissances et de plus en plus de décès. On parle alors d'érosion du solde naturel. 

L'autre facteur est celui du déficit migratoire.  Davantage de Parisiens décident de quitter la capitale plutôt que de s'y installer. "A l'arrivée du premier ou deuxième enfant, certaines familles n'ont plus les moyens de se loger à Paris et déménagent à la recherche d'un logement plus abordable", explique Olivier Léon, directeur régional adjoint de l'INSEE. 

Un phénomène de vases communicants

Les Parisiens partent s'installer aux portes de la capitale. Par exemple, à Aubervilliers en Seine-Saint-Denis. La ville connait une forte croissance démographique depuis 2011. "Grâce à un développement de l'emploi et à la construction de nouveaux logements", ajoute Olivier Léon. 

Les Parisiens vont aussi se réfugier un peu plus loin en Île-de-France, en Seine et Marne et dans l'Essonne. Le plus souvent à proximité de gare RER ou SNCF pour pouvoir se rendre  facilement sur leur lieu de travail à Paris.  

Selon l'INSEE, la Seine-Saint-Denis, la Seine-et-Marne et l'Essonne portent à eux seuls 75% de l’accroissement démographique de la région. En revanche, le département des Hauts-de-Seine connait une perte de vitesse démographique. Tout comme à Paris, les prix des logements y sont élevés. 

Changement de région

Certains Parisiens décident de déménager loin de l’Île de France, le plus souvent dans le sud-ouest de la France, notamment en Nouvelle-Aquitaine et en Occitanie ou encore en Bretagne et dans les Pays-de-Loire. Selon Olivier Léon, "une période de stabilisation de la population parisienne est à prévoir d'ici 2025".

Choix de la station

France Bleu