Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Paris Plages : journée sous haute tension avec l’organisation de Tel-Aviv sur Seine

mercredi 12 août 2015 à 19:18 Par Martine Bréson, France Bleu Paris

Des pro-palestiniens appellent à un contre-évènement près de l’Hôtel de ville de Paris, jeudi. Pour éviter des débordements, la préfecture de police mobilise des centaines de policiers.

Paris plages ok
Paris plages ok © Radio France/Florence Baruche

La polémique autour de l'organisation, à Paris Plages, d'une journée festive Tel-Aviv sur Seine , jeudi, a poussé la préfecture de police et la Mairie de Paris à se mobiliser pour éviter des débordements.

Près de 500 policiers et gendarmes seront sur le terrain. De nombreux CRS seront présents au cas où la situation dégénèrerait.

Tel-Aviv sur Seine doit commencer à 10h00 jeudi, uniquement sur les quais de Seine au niveau de Châtelet et de l’Hôtel de ville. Des ventes de spécialités culinaires, des jeux et des concerts sont prévus jusqu’à 21h00 à Paris Plages. Ce n'est pas la première fois que Paris Plages met des villes à l'honneur. C'était le cas pour des villes du Brésil en 2005 et de Polynésie en 2006.

Des associations comptent organiser un Gaza Plage

L’organisation de Tel-Aviv sur Seine a fait beaucoup réagir les hommes politiques et des associations. Plusieurs associations pro-palestiniennes ont déclaré qu’elles feraient une contre-manifestation au même endroit que Tel-Aviv sur Seine à partir de 12h00. Elles ont baptisé leur opération "Gaza Plage " pour protester contre la politique du gouvernement israélien. Mercredi soir, ce rassemblement n’avait pas été interdit par la préfecture de police. Sur les réseaux sociaux, il est précisé que ceux qui veulent protester doivent se présenter à Paris Plages n’importe quand dans la journée pour se faire entendre comme ils peuvent.

Des portiques de sécurité aux entrées de Paris Plages

Sur place, il y aura beaucoup de policiers et les contrôles seront nombreux à l’entrée de Paris Plages jeudi. Il y aura des fouilles, des contrôles de sacs. Des portiques de sécurité vont même être installés en urgence dans la nuit de mercredi à tous les points d’entrée de Paris Plages. La préfecture de police ne veut prendre aucun risque.

Mercredi après-midi, ceux qui profitaient du soleil sur le bord de la Seine n’étaient pas très intéressés par cette affaire. Pour moi affirme Jean-Marc rencontré à Paris Plages "Ça n’a aucune signification, ça n’a aucune importance. Je ne me pose même pas la question. Il y a des gens qui prennent des initiatives, après, si les gens sont intéressés, ils y participent, si les gens ne sont pas intéressés, ils y participent pas et ils s’en foutent un peu ".

Pour Yolande "on peut quand même se poser la question pourquoi avoir choisi Tel-Aviv mais après tout pourquoi pas finalement. Je pense que les médias en font un peu trop et les politiques aussi ". Quant à Farid, il pense qu’il "ne faut pas tout mélanger ".

E Tel Aviv sur Seine

Pourquoi un Tel-Aviv sur Seine ?

La maire de Paris, Anne Hidalgo , qui a reçu le soutien du Premier ministre Manuel Valls, explique que cette "idée finalement banale pour qui aime les villes au bord de l’eau " est née en mai lors du déplacement du Conseil de Paris en Israël et en Palestine. Elle raconte dans une tribune du journal Le Monde que Tel-Aviv a été choisie parce que "c’est une ville avec laquelle nous échangeons régulièrement dans les domaines de la culture et des nouvelles technologies ". La maire rappelle que Tel-Aviv organise une déclinaison de la Nuit Blanche par exemple. Anne Hidalgo assure qu’en "invitant Tel-Aviv sur les berges de Seine, Paris est fidèle tout à la fois à l’aspect ludique de Paris Plages et à ses valeurs d’échange et de tolérance ".

Ceux qui sont contre Tel-Aviv sur Seine

La polémique a commencé dimanche dernier. La conseillère de Paris, Danielle Simonnet (Parti de Gauche), avait demandé au maire de revoir sa programmation. Selon elle "cette opération, pour le gouvernement israélien, est une belle opération de com que la ville de Paris lui sert sur un plateau ".

Plusieurs associations protestent aussi contre cette journée Tel-Aviv sur Seine. L’association France Palestine Solidarité a dénoncé "une grande opération de communication au goût ame r". Une pétition sur internet, qui demande l’annulation de l’évènement, a recueilli plusieurs milliers de signatures.