Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Paris : près de 500 personnes évacuées d'un campement sauvage Porte d'Aubervilliers

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Une opération de mise à l'abri a lieu ce jeudi à Paris Porte d'Aubervilliers. La préfecture de police précise dans un communiqué qu'il ne "s'agit pas du démantèlement" de ce campement sauvage mais d'une "maraude destinée à sécuriser le camp et à mettre à l'abri" 500 personnes.

Un camp de migrants à Paris (illustration).
Un camp de migrants à Paris (illustration). © Radio France - Faustine Mauerhan

Paris, France

Cinq cents personnes ont été évacuées ce jeudi du campement sauvage de la Porte d'Aubervilliers à Paris. L'opération a débuté tôt ce jeudi matin. La préfecture de police précise que ce camp ne va pas être démantelé. Les forces de police sur place sont chargées d'évacuer les personnes vulnérables, familles, femmes isolées, mineurs, pour les mettre à l'abri, indique la préfecture.

"Plus de 500 personnes, dont 216 vulnérables (des familles ou des femmes seules), ont été emmenées vers des centres d'hébergement dédiés ou des centres d'accueil et d'examen des situations", a indiqué la préfecture de la région Ile-de-France, une fois les bus remplis vers 07H45 à la Porte d'Aubervilliers.

Selon des associations qui viennent en aide aux habitants de ces campements, près de 2000 personnes vivent dans le camp de la Porte d'Aubervilliers.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu