Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Paris-Roubaix : les dix coureurs à suivre pour la Reine des Classiques

vendredi 12 avril 2019 à 3:03 Par Stéphane Barbereau, France Bleu Nord et France Bleu

La Reine des classiques a lieu ce dimanche. 257 kilomètres au total entre Compiègne (Oise) et le vélodrome de Roubaix dont 54 kilomètres de pavés. Qui sont les favoris ?

Peter Sagan lève les bras lors de sa victoire dans Paris-Roubaix en 2018
Peter Sagan lève les bras lors de sa victoire dans Paris-Roubaix en 2018 © Maxppp - Etienne Laurent

Roubaix, France

Six vainqueurs en 6 ans de six nationalités différentes. Un chiffre qu'aime répéter Christian Prudhomme, le patron de l'épreuve pour montrer combien il est difficile de faire des pronostics dans cette course. France Bleu vous propose malgré tout de suivre quelques dossards ce dimanche, à partir de 11h, depuis le départ de Compiègne.

  • Zdenek Stybar (Deceuninck-Quickstep)

Le Tchèque sera le leader de l'équipe la plus en vue de ce début de saison. Il a commencé fort son année en remportant le Het Nieuwsblad et le Grand Prix E3 avant de montrer une forme plus chancelante sur les dernières courses. Il a fini deux fois à la deuxième place de Paris-Roubaix (2ème en 2015 et 2017), l'ancien champion du monde de cyclo-cross peut donc encore faire des merveilles sur les pavés.

  • Peter Sagan (Bora-Hansgrohe)

C'est le tenant du titre mais il apparaît moins en forme que l'an passé à cette même période. La puissance et l'esprit de compétition du flamboyant slovaque, ex-champion du monde, ex-vainqueur du Tour des Flandres, le classe quand même toujours parmi les favoris.

  • Greg Van Avermaet (Team CCC)

Le Belge, vainqueur en 2017, est toujours parmi les premiers dans les courses flandriennes auxquelles il a participé (10ème du Tour des Flandres, 3ème du Grand Prix E3, 2ème du Het Nieuwsblad). Mais il semble lui manque ce petit plus qui fait la différence pour l'emporter. Il faut dire qu'il a perdu des équipiers précieux depuis le changement de sponsor de son équipe et se retrouve souvent esseulé dans le final.

  • Wout Van Aert (Jumbo-Visma)

Le Belge, triple champion du monde de cyclo-cross semble programmé pour remporter cette course. Il avait fini 13ème l'année passée pour sa première participation. Il cumule les places d'honneur depuis le début de la saison (3ème des Strade Bianche, 6ème de Milan-San Remo, 2ème du GP E3 et 14ème du Tour des Flandres).

  • John Degenkolb (Trek Segafredo)

L'Allemand, vainqueur en 2015, vainqueur aussi de la dernière étape du Tour de France sur les pavés avec une arrivée à Roubaix (2018) sera certainement encore aux avant-postes. Son début de saison est meilleur que l'an passé.

  • Sep Vanmarcke (Education First)

Il reconnait lui-même qu'il est en manque de force mais on l'a beaucoup vu aux avant-postes dans le Tour des Flandres, avant de craquer dans le final. Sa chute au GP E3 en début d'année a compliqué sa préparation.

  • Nils Politt (Katusha Alpecin)

A 25 ans, l'Allemand a tout du parfait outsider, représentant de la jeune génération. Et s'il créait la surprise dimanche ? Il avait pris une très prometteuse 7ème place.

  • Oliver Naesen (AG2R La Mondiale)

Le Belge de l'équipe française incarne également la relève. Il avait fini à la 12ème place l'année passée. a ses côtés, il pourra compter sur Silvan Dillier, surprenant dauphin de Peter Sagan en 2018.

  • Matteo Trentin (Mitchelton-Scott)

L'Italien fait partie du Top 20 dans quasiment toutes les grandes classiques flandriennes. Formé chez Quickstep, il est rôdé à ce type de course. Il se montrera ce dimanche. Et si c'était la bonne pour le coureur de 29 ans, vainqueur de deux étapes du Tour de France ?

  • Alexander Kristoff (Team Emirates)

Et si le Norvégien accrochait un 3ème Monument du cyclisme à son palmarès après Milan-San Remo (2014) et le Tour des Flandres (2015) ? Il bénéficie d'un équipier de luxe avec son compatriote Sven Erik Bystrom. 

Et les Français ?

La dernière victoire tricolore commence à dater. 1997 : Frédéric Guesdon, sous les ordres de Marc Madiot, double vainqueur de l'épreuve. Les deux hommes chaperonnent désormais les coureurs de Groupama-FDJ et notamment Arnaud Démare qui rêve de cette course mais semble en manque de forme.

Les deux autres chances françaises sont à trouver parmi les coureurs originaires du Nord-Pas-de-Calais, qui connaissent par coeur les pavés : Adrien Petit (Direct Energie) et Florian Sénéchal (Deceuninck-Quickstep). Le premier est privé de son leader, Niki Terpstra, blessé après sa chute au Tour des Flandres mais a réalisé des top 20 dans "A travers la Flandre" et au GP de Denain. Le second a remporté sa première course chez les pro au GP Samyn cette année, a remporté Paris-Roubaix Junior en 2011.