Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Paris-Roubaix 2018

Paris-Roubaix : les premiers supporters au bord des routes

samedi 7 avril 2018 à 12:04 Par Stéphane Barbereau, France Bleu Nord et France Bleu

Ils sont Belges, Britanniques, Néerlandais. Ces passionnés de vélo ont pris leur quartier dans le Nord, en général à bord de leur camping-car, pour être aux premières loges de la "Reine des Classiques".

Rusty et Kay sont venus de Bristol, dans le sud de l'Angleterre
Rusty et Kay sont venus de Bristol, dans le sud de l'Angleterre © Radio France - Stéphane Barbereau

Camphin-en-Pévèle, France

Il était le premier à installer son camping-car, dimanche soir, sur l'un des derniers secteurs pavés de Paris-Roubaix, à Camphin-en-Pévèle, à environ 20 kilomètres de l'arrivée. Michel, est venu de Zaventem, près de Bruxelles, avec ses amis camping-caristes : 

Les places sont très chères ici ! Il y a des gens ici qui sont devenus des amis

Michel, un supporter belge - Radio France
Michel, un supporter belge © Radio France - Stéphane Barbereau

Des fans de vélo prêts à tout

Juste à côté des pavés que les coureurs emprunteront ce dimanche, les camping-cars sont alignés. Il y en a une trentaine en tout. 

Des camping-cars alignés près du secteur pavé de Camphin-en-Pévèle - Radio France
Des camping-cars alignés près du secteur pavé de Camphin-en-Pévèle © Radio France - Stéphane Barbereau

Rusty est arrivé mercredi : 

Je suis le premier d'habitude ici mais cette année je suis battu !

Et si Rusty est arrivé "en retard", c'est parce que son épouse, Kay est tombée à vélo en Belgique alors qu'ils suivaient le Tour des Flandres. La retraitée britannique en rigole : 

Je suis folle mais je suis ici parce que mon mari adore Paris-Roubaix et moi aussi j'aime cette course

Kay est venue avec son puissant télé-objectif pour photographier ces héros de l'Enfer du Nord. "Lassée" des courses poussiéreuses de ces dernières années, elle espère cette année de la boue. Pas sûr que la météo qui s'annonce ensoleillé et sèche lui donne satisfaction.

Les camping-cars décorés aux couleurs du cyclisme - Radio France
Les camping-cars décorés aux couleurs du cyclisme © Radio France - Stéphane Barbereau

Les Bretons en force

Beaucoup de supporters belges et néerlandais chez les étrangers présents aux bords des routes. Côté Français, les Bretons l'emportent haut la main. Hervé et Daniel sont venus avec leurs compagnes respectives en camping-car. Leurs véhicules sont installés juste à côté du Carrefour de l'Arbre, l'un des secteurs pavés les plus difficiles de Paris-Roubaix.

Témoignages de supporters bretons

C'est une course mythique ! Il y a le vélo et l'accueil des personnes du Nord, leur gentillesse, leur politesse

Des supporters bretons - Radio France
Des supporters bretons © Radio France - Stéphane Barbereau