Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Paris : une école en grève pour protester contre les rats, les souris et le manque de WC fonctionnels

lundi 12 mars 2018 à 5:49 Par Camille André, France Bleu Paris et France Bleu

Les enseignants et les parents d'élèves de l'école primaire publique "Guadeloupe", située dans le 18e arrondissement, poursuivent leur grève ce lundi 12 mars, pour dénoncer les conditions sanitaires de l'établissement, vétuste et envahi par les rongeurs.

L'école Guadeloupe à Paris est confrontée à une invasion de rongeurs et à un manque de WC fonctionnels.
L'école Guadeloupe à Paris est confrontée à une invasion de rongeurs et à un manque de WC fonctionnels. © Radio France - Camille André

Paris, France

L'école primaire Guadeloupe, située dans le XVIIIe arrondissement de Paris, restera fermée lundi 12 mars. Les enseignants et les parents d'élèves sont en grève depuis jeudi 8 mars, pour protester contre les conditions sanitaires déplorables de cet établissement scolaire. Ils dénoncent la présence de rats et de souris, mais aussi un manque de WC en état de fonctionner et des canalisations vétustes qui engendrent des fuites. Cette école accueille plus de 200 élèves, dont une trentaine sont en situation de handicap et scolarisés dans des classes Ulis (Unités localisées pour l'inclusion scolaire) .

Des centaines de crottes de rats dans la salle des professeurs

Depuis la rentrée de septembre, les élèves sont obligés de cohabiter avec de nombreux rongeurs. Noël est en CM1. Il reconnait qu'il n'a jamais vu de rats, mais "plusieurs petites souris" sont déjà passés sous ses yeux en classe ou dans la cour. Son papa, Stéphane confirme. Il est représentant des parents d'élèves et a eu l'occasion de visiter l'intégralité de l'école il y a plusieurs semaines: " le matin à 9 heures, la salle des profs contenait des centaines de crottes autour de la machine à café et du photocopieur", témoigne-t-il. 

Une étagère recouverte de crottes de souris dans la salle des maîtres. - Radio France
Une étagère recouverte de crottes de souris dans la salle des maîtres. © Radio France - Solenne Le Hen

Il y a quelques semaines, un départ de feu a même été constaté dans l'école, vraisemblablement causé par des fils électriques grignotés par les rongeurs. 

L'école doit aussi faire face à des problèmes liés à sa vétusté. "Il y a toujours eu des soucis avec les toilettes, raconte Stéphane. Les enfants se sont en effet habitués à l'idée que les verrous ne ferment pas et qu'il faut faire garder la porte par un ami. Certains préfèrent même se retenir toute la journée. "Le problème c'est qu'il n'y a pas eu de réparation, analyse Stéphane, aujourd'hui, il y a des _fuites, des canalisations bouchées_. Les détériorations atteignent les WC des enseignants et le nombre de sanitaires disponibles pour tout l'établissement est devenu très insuffisant". 

Dans le préau, les dalles du faux-plafond tombent. - Radio France
Dans le préau, les dalles du faux-plafond tombent. © Radio France - Solenne Le Hen

Sébastien Bidault est médiateur à l'éducation nationale. Toutes les cinq semaines il change d'école et insiste: "Je n'ai jamais vu un établissement dans cet état". 

Un dialogue compliqué avec la mairie

Les enseignants et les parents d'élèves attendent d'être reçus par la mairie du XVIIIe. Jeudi déjà ils ont manifesté devant le rectorat de Paris puis devant l'hôtel de ville, mais ils n'ont pas pu rencontrer d'élu. Lundi 12 mars ils comptent donc y retourner dans la matinée. 

La mobilisation se poursuit.  - Radio France
La mobilisation se poursuit. © Radio France - Solenne Le Hen

De son côté la mairie indique qu'elle partage le constat dressé par les parents, mais nie avoir négligé l'entretien de cette école. "Nous avions prévu de rénover les sanitaires bien avant cette manifestation", assure-t-on à la cellule communication avant de regretter : les travaux ne vont jamais assez vite aux yeux du public". Ces travaux ont d'ailleurs commencé par une intervention pour déboucher une canalisation, vendredi, en pleine mobilisation des parents et des enseignants. La mairie indique également avoir faire remonter le problème lié à la présence des rongeurs au service compétent: le DFAS. Un enquêteur est  passé jeudi 8 mars pour faire un premier état des lieu. Il a déposé quelques boîtes de produits contre les rongeurs, mais la date de l'opération de dératisation générale n'est pas encore fixée