Société DOSSIER : L'environnement : un enjeu électoral 2017

Paris : un rassemblement pour attirer l'attention des maires sur les dangers du compteur EDF Linky

Par Martine Bréson, France Bleu Paris Région et France Bleu mercredi 22 mars 2017 à 15:44

Deux cents manifestants en face de la maison de Radio France.
Deux cents manifestants en face de la maison de Radio France. © Radio France - Clémence Gourdon

Un rassemblement contre les compteurs Linky, organisé par l’association Robin des Toits, a mobilisé près de deux cents personnes. Elles se sont retrouvées à 11h30 mercredi devant la Maison de Radio France où les maires de France étaient invités à rencontrer les candidats à la présidentielle.

Deux cents personnes, selon la police, ont répondu mercredi matin à l'appel de l'association Robin des Toits qui s'oppose aux compteurs Linky, des compteurs EDF intelligents. Elles se sont retrouvées devant la Maison de Radio France. Elles voulaient sensibiliser les maires de France réunis dans la Maison ronde pour une journée de rencontre avec les candidats à la présidentielle.

Le mouvement Stop-Linky

Les compteurs Linky sont déployés depuis fin 2015 dans toute la France. Ils sont installés pour EDF par l'entreprise Enedis chez les particuliers. Ce compteur communiquant transmet à distance les informations sur votre consommation d'électricité. La mise en place de ces nouveaux compteurs ne plait pas à tout le monde. Un mouvement Stop Linky est né. Il est soutenu par l'association Robin des Toits qui lutte contre la multiplication des ondes électromagnétiques et le site web Refus Linky. Ils estiment que ces compteurs sont un danger en particulier pour notre santé.

Les anti-Linky sont venus de toute l'Ile-de-France pour manifester à Paris. - Radio France
Les anti-Linky sont venus de toute l'Ile-de-France pour manifester à Paris. © Radio France - Clémence Gourdon

Pourquoi les anti-Linky sont contre ce nouveau compteur ?

Selon les anti-Linky, ces nouveaux compteurs EDF augmentent la pollution électromagnétique dans l'environnement. De nouvelles antennes vont venir s'ajouter à celles nécessaires pour les portables et autres technologies existantes, estiment-ils. Ils assurent que ces ondes sont un danger pour notre santé.

Les anti-Linky affirment que ces nouveaux compteurs font augmenter les factures et les abonnements.

Ils montrent du doigt les risques d'incendie et les pannes des autres appareils électriques du logement provoquées par ces compteurs.

Ils dénoncent la surveillance que permet ce compteur, les piratages et les cyberattaques possibles.

Deux recours devant le Conseil d'Etat

Deux recours ont été déposés en janvier et en février 2017 devant le Conseil d'Etat. Le ministère de l'Environnement, Enedis et l'agence nationale de la sécurité sanitaire ont jusqu’au 27 avril 2017 pour transmettre leurs observations au Conseil d'Etat.

Manifestation en face de la Maison de la Radio contre les compteurs Linky

Enedis, qui a déjà installé 3 millions et demi de compteurs Linky dans toute la France répond qu'aucun danger sur le plan de la santé n'a été constaté.