Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Pas assez de patients, un médecin creusois baisse le rideau

-
Par , France Bleu Creuse

Situation inhabituelle, voire inédite en Creuse. Un médecin ferme son cabinet faute d'un nombre de patients suffisant. Ça se passe à Mourioux-Vieilleville, dans l'ouest du département. Une commune qui a pourtant cherché un praticien pendant deux et demi.

Le cabinet médical ne sera resté ouvert que le temps d'un été à Mourioux-Vieilleville
Le cabinet médical ne sera resté ouvert que le temps d'un été à Mourioux-Vieilleville © Radio France - Olivier Estran

Département Creuse, France

"Deux mois, ça ne suffit pas pour se faire une clientèle, elle aurait pu au moins passer l'hiver ici pour vraiment se faire un avis. Là on ne sait plus sur quel pied danser." Michel est un peu agacé, c'est un des derniers patients à pousser la porte  du cabinet médical de Mourioux-Vieilleville. Comme beaucoup, il regrette le départ du docteur Christine Giglio, un médecin arrivé au mois de juillet.

"On m'avait promis un désert médical, explique-t-elle sans amertume, mais je ne vois qu'une dizaine de personnes passer par jour. Ce n'est pas assez pour couvrir toutes mes charges. il m'en faudrait deux fois plus pour m'en sortir. Là, honnêtement ce n'est pas possible." 

"On est tous bien déçus" - Angélique, une habitante des Mourioux-Vieilleville

"Et pourtant des patients, il y'en aura tous les jours. Les gens sont de plus en plus malades, s’étonne Angélique, une des habitantes des Mourioux-Vieilleville. Le problème c'est qu'elle n'était là que trois jours par semaine, ça complique un peu les choses pour ceux qui voudraient venir la voir. Moi j'habite à 2 kilomètres de là, j'en aurai bien fait mon médecin traitant, des personnes âgées m'ont dit aussi la même chose. Bref, on est tous bien déçus."

Plus la peine de composer ce numéro. Il sonne dans le vide pour l'instant. - Radio France
Plus la peine de composer ce numéro. Il sonne dans le vide pour l'instant. © Radio France - Olivier Estran

Le cabinet médical est en effet resté ouvert durant l'été uniquement du lundi matin au mercredi soir. C’était le choix de Christine Giglio de partager sa vie et son activité entre la Creuse et le Loir-et-Cher. "Moi je vais la regretter assure Monique, c’était quelqu'un qui prenait le temps de vous écouter, avec une autre approche de la médecine. Elle était là pour chercher la cause de vos souffrances, pas simplement soigner les symptômes à coups de médicaments. Si elle n'est pas très loin, je continuerai d'aller la voir !" 

"On va devoir faire 15 à 20 km pour trouver un médecin"

Pour retrouver Christine Giglio, il faudra faire de la route, puisqu'elle retourne dans le Loir-et-Cher pratiquer des remplacements, sans la contrainte d'un cabinet.

Sans aller aussi loin , Michel, comme tous les habitants de ce gros bourg de 500 habitants devra prendre le volant pour se faire soigner "On va devoir faire 15 à 20 km pour trouver un médecin, et encore à condition de tomber sur quelqu'un qui vous accepte comme patient régulier. Moi mon traitement prend fin dans 4 mois, qui va me suivre et le renouveler maintenant ?" 

Choix de la station

France Bleu