Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Pas d'autorisation spéciale aux cafés-restaurants de Nîmes pour ouvrir de nouvelles terrasses

-
Par , France Bleu Gard Lozère

Les patrons de cafés-restaurants dans l'attente de la réouverture. Autorisée uniquement dans un premier temps pour ceux qui ont des terrasses. À Nîmes, le patron du restaurant "Le chef Raphaël", qui en est dépourvu, demande à en créer une devant chez lui. Impossible répond la mairie.

Raphaël Lenoir, devant son restaurant à Nîmes
Raphaël Lenoir, devant son restaurant à Nîmes © Radio France - Sylvie Duchesne

Comme tous les restaurateurs, Raphaël Lenoir, le patron du restaurant "Le chef Raphaël " situé rue de l'Hôtel Dieu à Nîmes attend avec impatience la réouverture de son établissement. Problème, seules les terrasses seront autorisées dans un premier temps. Et il n'en a pas. Ce qu'il propose donc, c'est de supprimer deux places de parking devant le restaurant pour en créer une.

"Ça serait pour créer une terrasse sur platelage sur ces deux places de parking, ce qui équivaudrait à dix à douze places assises en période normale. Moi, ça équivaut à un chiffre d'affaires de 20 à 30% en plus." Et de citer des exemples similaires dans plusieurs rues du centre-ville de Nîmes où des terrasses de ce genre existent déjà. 

"Ce type de terrasses est voué à disparaître à Nîmes." 

Valentine Wolber est l'adjointe déléguée aux commerces à la mairie de Nîmes. "Il est difficile aujourd'hui de faire disparaître des places de parking, ce n'est pas la solution que la Ville souhaite retenir. Des terrasses sur des places de stationnement, il en reste deux ou trois à Nîmes. On ne peut pas les supprimer de façon arbitraire. Les propriétaires acquièrent des droits quand on leur accorde une terrasse.

Il est vraisemblable que ces terrasses seront retirées quand les restaurants changeront de main." Une réponse qui ne satisfait pas Raphaël Lenoir. "On va perdre l'effet ouverture. Je respecte les collègues qui ont une terrasse, mais à un moment, il faut permettre à tout le monde de travailler. Il y a 40% à 60% des professionnels qui n'ont pas de terrasse. Avec le temps, on va le ressentir. Aujourd'hui, on souffre.

Les exonérations renouvelées pour ceux qui ont des terrasses

L'adjointe déléguée aux commerces répond que les professionnels qui n'ont pas de terrasses continueront à bénéficier des aides de l'État et de la Région. "Ça sera difficile pour la mairie de faire plus, on est contraint par un certain nombre de compétences." Elle annonce en revanche que pour ceux qui en possèdent, les terrasses pourront être étendues pour respecter la distanciation.

La gratuité de l'occupation du domaine public sera également accordée jusqu'à la fin du mois de juin. "Concernant le chef Raphaël conclut-elle, on pourra bien sûr l'accompagner pour trouver peut-être un autre local qui serait plus favorable.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess