Société

Pas de débordement en Charente-Maritime malgré la vigilance orange aux submersions

Par Stéfane Pocher, France Bleu La Rochelle samedi 1 février 2014 à 6:14 Mis à jour le samedi 1 février 2014 à 9:10

Accés limités à La Rochelle
Accés limités à La Rochelle © Radio France - stefane Pocher

La nuit a été calme disent les autorités. Pas de grosses interventions des secours.

A 8 heures, deux secteurs font toujours l’objet d’une surveillance particulière à savoir Saujon et l’estuaire de la Gironde. L’écoulement des eaux reste difficile dans certains secteurs traversés par la Seudre et aux abords de l’estuaire de la Gironde, en raison de la conjonction du phénomène de marée qui a amplifié les débordements de ces fleuves placés en vigilance orange crue.

Des routes, des chemins, des terres agricoles ont été inondés. Des débordements ont été constatés, notamment sur des quais dans certains ports).  Aucun ouvrage de protection n’a été signalé comme endommagé.

A Saujon , quelques maisons ont été inondées sans faire de victimes. Essenstiellement des caves. 10 à 20 centimétres d'eau dans les bas quartiers de la communes. L'eau est passée par dessus les écluses.  "On est sauvé " dit le premier adjoint de la mairie. Hier 250 habitants de Saujon avaient été appelés à se préparer au pire. 5 personnes ont été évacuées préventivement hier.

A Rochefort , l'eau est sorti de son lit surtout autour du port de commerce.

Dans l'estuaire de la Gironde , légers débordements côté Charente-Maritime, mais sans gravité. Quelques routes inondées. Des déviations ont été installées

A Royan , les commerçants craignaient un débordement comme en 2008. Ce n'est pas le cas. L'eau a atteint le niveau des quais, mais sans conséquences à 06h00. Tous les services sont mobilisés ici comme dans toutes les communes du littoral.Les reconnaissances sont toujours en cours. La cellule de crise de la préfecture est restée active toute nuit et le restera jusqu'à la fin de cet épisode climatique.Le coéfficent  relatif à la marée haute était de 113 ce matin à 05h40. Il est  de 114  à 18h04. Le plus à craindre est la nuit prochaine surtout si la houle se renforce disait vendredi sur France Bleu La Rochelle Béatrice Abolivier, la préfète de Charente-Maritime.

Michel Tournaire, le secrétaire général de la préfecture de Charente-Maritime

Partager sur :