Société

Pas ringarde la colo!

Par Angeline Demuynck, France Bleu Sud Lorraine mardi 21 avril 2015 à 9:24

Les colonies de vacances sont de moins en moins fréquentées depuis 20 ans - illustration
Les colonies de vacances sont de moins en moins fréquentées depuis 20 ans - illustration © MaxPPP

Déficit de confiance, prix trop élevés, image un peu vieillotte : les colos n'ont plus la cote! Le gouvernement lance une campagne de promotion des séjours organisés pour les 4-17 ans. Et du côté de l'Union française des centres de vacances et de loisirs (UFCV) on le martèle : la colo, ce n'est pas ringard!

C'était le passage obligé de l'été dans les années 90 : la colonie de vacances. Mais l'âge d'or est bel et bien révolu. Les séjours organisés attirent chaque année moins de jeunes. Ils ont accueillis l'an dernier 1,3 millions de vacanciers , contre 1,5 encore à l'été 2013. Les parlementaires dénoncent des coûts trop élevés : entre 400 et 600 euros en moyenne par semaine. Et la Lorraine n'échappe pas à la tendance. "D'année en année, on constate une légère érosion ", admet Jérome Guéry, le responsable lorrain de l'UFCV.

Pour contrer cette désaffection, le gouvernement vient de lancer une campagne de promotion. L'objetcif : redonner confiance aux parents.

L'une des affiches de la campagne en faveur des colonies de vacances - Aucun(e)
L'une des affiches de la campagne en faveur des colonies de vacances

 

A l'UFCV en tout cas, on se veut rassurant. "Le cadre des départ en colo est très sécurisé , explique Jérome Guéry, il y a des normes sur les lieux d'accueil, sur l'encadrement, sur les transports, sur les projets. Aucun domaine n'échappe au contrôle du ministère.

"L'administration contrôle de manière systématique chacun des animateur embauchés " rappelle le responsable de l'UFCV.

Des accidents comme la mort l'été dernier d'un enfant de 8 ans dans une colonie de l'Ariège, portent forcément préjudice aux séjours organisés. Mais Jérome Guéry relativise : "ce type d'accident est relativement isolé. Il peut arriver dans tous les lieux qui accueillent du public ".

"Grandir en s'amusant"

Alors ringarde la colo? Pas du tout réplique ce spécialiste des séjours organisés, fervent défenseur de sa cause. "Il y a un objectif éducatif, d'apprentissage de la citoyenneté, du respect de l'autre, de l'autonomie; autant de choses qu'on ne retrouve pas dans d'autres lieux d'accueil de mineurs ", analyse t-il. L'an dernier l'UFCV à accueilli 2000 vacanciers dans l'Est. Un chiffre en baisse de 3% par rapport à 2013.

 

Jérome Guéry, le reponsable lorrain de l'UFCV