Société

Pascale Ximénès, nouvelle directrice de cabinet du préfet de la Creuse

Par Valérie Mosnier, France Bleu Creuse mardi 6 septembre 2016 à 15:17

Pascale Ximénès veut "répondre à toutes les personnes qui en appelle à l'administration préfectorale"
Pascale Ximénès veut "répondre à toutes les personnes qui en appelle à l'administration préfectorale" © Radio France - Valérie Mosnier

Un nouveau visage en Creuse. Pascale Ximénès est la nouvelle directrice de cabinet du Préfet de la Creuse. Âgée 53 ans, cette Drômoise arrive de la Haute-Marne où elle occupait les mêmes fonctions. Elle remplace Anne Gabrelle qui sera restée deux ans en Creuse.

Pascale Ximénès est entrée dans l'administration préfectorale en 1998, avant cela elle a été enseignante dans le premier degré puis chargée de  l'orientation en formation professionnelle continue. Portée, dit-elle, par la "notion de service public et de servir l'intérêt général", elle saute le pas en passant un concours interne de Secrétaire administratif de classe normale.

Pascale Ximénès a d'abord travaillé au bureau de l'accueil et de la délivrance des titres, puis au Bureau de la réglementation à la préfecture de la Drôme. Elle devient en 2002, toujours à Valence, adjointe au chef de bureau de l'accueil et de la délivrance des titres puis adjointe au Chef de bureau des élections et de l'administration générale.

En 2004, elle obtient le concours interne de l'Institut Régional d'Administration de Lyon avant de partir deux ans  comme chef du bureau de l'état civil et des étrangers à la préfecture de l'Ardèche.

Elle devient secrétaire générale de la sous-préfecture de Vienne, en Isère, en 2009. Elle prend ensuite la direction des Côtes d'Armor et la préfecture à Saint-Brieuc pour un poste de Chef de Cabinet. Elle devient Directrice des services du cabinet de la préfecture de la Haute-Marne, à Chaumont, entre 2014 et août 2016

Accompagner les projets structurants pour le territoire

Arrivée le 1er septembre dernier en Creuse, Pascale Ximénès n'a pas encore eu le temps de s'imprégner des dossiers mais sa première vision du département est "sereine" dit-elle, un sentiment de "territoire bien rangé avec des parcelles agricoles et des bords de routes fauchés".

Au fil des semaines, Pascale Ximénès veut découvrir le département de la Creuse, elle est consciente d'être là pour "appliquer les politiques publiques, les lois et les règlements mais en s'appuyant sur les réalités du territoire avec une dose d'humanité", pour elle "la dimansion d'un territoire n'est pas que démographique ou géographique, c'est aussi lié à l'intérêt des sujets qu'on y développe... Il n'y a pas de petit ou de grand sujet".