Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Pass sanitaire : les gérants des restaurants et bars en Mayenne partagés entre appréhension et décontraction

Par

Les lieux culturels et de loisirs exigent désormais la présentation du pass sanitaire. Une nouvelle consigne qui s'appliquera dès le 1er août aux bars et restaurants. Des gérants mayennais s'inquiètent de rencontrer des clients réfractaires quand d'autres restent confiants. Reportage Eléna Mangano.

Les patrons de bars et de restaurants devront contrôler le pass sanitaire de leurs clients Les patrons de bars et de restaurants devront contrôler le pass sanitaire de leurs clients
Les patrons de bars et de restaurants devront contrôler le pass sanitaire de leurs clients © Maxppp - Mathieu Herduin

Si vous voulez profiter de vos restaurants et bars préférés dans les prochains jours, n'oubliez pas qu'il faudra bientôt présenter un pass sanitaire valide pour pouvoir y accéder. Les lieux culturels et de loisirs l'exigent déjà à l'entrée de leurs établissements mais la restauration et le débit de boissons doivent rejoindre la partie dès le 1er août. 

Publicité
Logo France Bleu

Des établissements qui pour la plupart craignent de rencontrer des clients réfractaires aux nouvelles consignes. Sophie Ellendt est la patronne du Black Bear dans le Vieux-Laval, sa plus grande crainte, c'est le conflit. "Il va forcément y avoir de la colère, de l'incompréhension et c'est nous qui allons devoir les demander ces pass sanitaires ! La colère va nous retomber dessus et on va forcément rencontrer des situations de conflits". La responsable parle d'une position "stressante" pour des établissement qui " ne veulent pas se justifier pour des mesures qu'ils n'ont pas demandées ".

Au restaurant La Casa del Sole, on pointe surtout la problématique des réservations. Que faire si une table de plusieurs personnes est réservée mais que l'un d'entre eux n'a pas de vaccin ni de test valide à son arrivée ? Aurélien Roussard est responsable de l'établissement, il concède quelques appréhensions. "On a peur de la réaction des gens, qu'ils se braquent et qu'au final le pass sanitaire crée une tension avec notre clientèle".

" Pas besoin de s'affoler "

Dans les enseignes voisines, on réfléchit autrement. Le pass sanitaire, "c'est rentré dans la tête des gens" affirme Olivier Padiglione. La moitié des appels du restaurateur sont des demandes de renseignements, "des personnes qui veulent savoir si le pass sanitaire est nécessaire pour déjeuner et dîner". Les clients anticipent et réservent alors pour lui, pas besoin de tirer la sonnette d'alarme.

Un constat que partage Gilles Poulain, propriétaire du Cap Horn en bord de Mayenne. "On aura certainement des clients qui ne comprendront pas la situation mais on appliquera les consignes sans difficultés apparentes" déclare-t-il. 

Invité du 13h de TF1 mercredi, Jean Castex a précisé que les gérants d'établissements recevant du public ne seront pas tenus de vérifier l'identité des clients mais seulement leur pass sanitaire. Une "semaine de pédagogie" sera également accordée le temps de bien s'approprier le nouveau dispositif.

Ma France : Mieux vivre

Hausse généralisée du coût de la vie, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent ainsi une nouvelle consultation citoyenne intitulée “Mieux vivre”. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres.

Publicité
Logo France Bleu