Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Revenir à l'emploi grâce au sport : Pass'sport emploi l’association du cuisinier Thierry Marx arrive à Tours

-
Par , France Bleu Touraine

Se réinsérer dans le monde du travail par le sport : c'est le défi de l'association Pass'sport emploi qui s'est installée à Tours ce vendredi 31 janvier. L'organisme de formations a été fondé par le cuisinier Thierry Marx et l'ancien sportif de haut niveau Benoît Campargue.

Le co-fondateur de Pass'sport pour l'emploi Benoît Campargue aux côtés des principaux membres de l'association lors du lancement à Tours le vendredi 31 janvier 2020.
Le co-fondateur de Pass'sport pour l'emploi Benoît Campargue aux côtés des principaux membres de l'association lors du lancement à Tours le vendredi 31 janvier 2020. © Radio France - Lisa François

Un but : permettre à des jeunes ou moins jeunes en rupture avec le système éducatif d'avoir un avenir professionnel au travers du sport. Des entreprises tourangelles sont déjà partenaires afin de garantir l'emploi aux sortants des diverses formations qui sont gratuites et concernent par exemple la sécurité, le bâtiment ou encore d'autres secteurs en tension. L'association existe à Paris depuis 2018 et tire comme bilan 100% de retour à l'emploi avec une centaine de CDI. Pass'sport emploi, en partenariat avec ID Cités Touraine s'installe donc dans la région.

Les membres de l'association peuvent parfois aller chercher les jeunes jusqu'en bas des immeubles. "Les jeunes viennent nous voir mais on va surtout voir _les jeunes qui ne pensent plus à l'emploi pour diverses raisons. Soit on leur a barré la route, soit ils n'ont plus l'énergie_" explique Benoît Campargue, athlète de haut niveau et co-fondateur de l'association aux côtés de Thierry Marx. "On leur propose dans un premier temps d'entretenir leur véhicule qui est leur corps au travers de la pratique". Ce qui compte surtout est la cohésion sociale et la motivation. 

"Au travers du sport on arrive à révéler beaucoup de qualités, parfois des compétences ; ce qu'on ne voit pas au travers d'un entretien d'embauche par exemple" -Benoît Campargue

"Le sport c'est la vie, c'est l'éducation, c'est la santé, c'est la cohésion sociale. Il nous paraissait important que le sport soit aussi l'emploi, et ça l'est car grâce à ce dispositif on arrive à 100% de retour à l'emploi" dépeint le co-fondateur. 

Le sport, vecteur de confiance et de motivation

Au programme des 12 semaines de cette formation : sport le matin, formation au métier l'après-midi. "Le sport c'est vraiment un tremplin", affirme David Alerte, responsable de formation mais qui est aussi champion du Monde, d'Europe et de France qui a également fait les jeux olympiques en course. Il veut transmettre ses compétences sans aucun jugement de niveau. 

"Cela permet aux jeunes surtout ceux qui sont complètement éloignés de l'emploi, de retrouver confiance en eux, c'est super important." -David Alerte

Car à Pass'sport emploi, "ce n'est pas que faire du sport" raconte le multi-médaillé : "on est vraiment sur un développement du potentiel mental, physique et professionnel. Ils ont des cours de technique psycho-corporelle avec des sophrologues en intervenants, de gestion des conflits avec un ancien agent du RAID, ou encore des cours de savoir-être et du comportement avec une psychologue du travail qui intervient. Tout ce petit monde est rattaché au sport"

Pour la partie physique, c'est la progression personnelle qui compte. David Alerte ajoute qu'il va "chercher à sortir le meilleur d'eux mêmes. Moi ce que je leur dis toujours en début de formation c'est que nous sommes tous des sportifs de haut niveau, mais à notre niveau. Une fois que ces gens réussissent cet exploit sportif, _ils vont se sentir capables. Et là on pourra leur apprendre quelque chose_". 

"Car il est beaucoup plus facile d'apprendre des choses à des gens motivés ; et pour les motiver faut leur redonner confiance en eux."

Une fierté pour le co-fondateur Benoît Campargue : "je peux vous dire qu'au travers de ces 12 semaines _ils sont vraiment transformés. Ils ont retrouvé la confiance, la collaboration_. Et puis on ne les prive pas d'être ambitieux. Parfois c'est un premier pied à l'étrier, c'est un premier CDI, puis ils deviennent chef d'équipe ou changent de métier".

"Mes médailles olympiques aujourd'hui ce sont les jeunes qui sont au retour à l'emploi et qui me disent "vous avez changé ma vie"." -Benoît Campargue

Les formations commenceront à partir des mois d'avril et mai, par une formation agent de sécurité.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu