Société

Pau : le torchon brûle entre la SPA et François Bayrou

Par Alexandre Vau, France Bleu Béarn jeudi 12 mars 2015 à 19:37

La SPA de Pau héberge actuellement 110 chiens et chats abandonnés.
La SPA de Pau héberge actuellement 110 chiens et chats abandonnés. © Alexandre Vau

La SPA de Pau ne veut plus accueillir d'animaux errants par manque de place et refuse l'euthanasie. François Bayrou lui demande à l'association de reprendre rapidement sa mission de fourrière arrêtée depuis le 1er janvier sinon le maire de Pau et président de l'agglo choisira d'autres gestionnaires.

Depuis le 1er janvier, la Société Protectrice des Animaux (SPA) de l'agglomération de Pau refuse d'assurer son activité de fourrière, à savoir l'accueil des animaux errants. Selon la SPA, environ 800 seraient ramassés chaque année. Le problème c'est à l'heure actuelle une centaine de chiens et de chats sont hébergés chemin de la Brousse à Morlaàs. La présidente de l'association Annick Botuha réclame plus de place mais aussi d'importants travaux car les locaux sont aujourd'hui dans un sale état : "Le site est totalement insalubre."

SPA SON Botuha 1

La présidente de la SPA Annick Botuha ne veut pas abandonner "ses" animaux. - Aucun(e)
La présidente de la SPA Annick Botuha ne veut pas abandonner "ses" animaux.

En face, le maire de Pau et président de l'agglo monte au créneau car la SPA ne respecte plus sa mission d'accueil des animaux, selon lui. La société en charge du ramassage la SAGPA se retrouve obligée de conduire les bêtes dans d'autres refuges plus lointains, voire même de les emmener jusqu'à Toulouse. Si la situation n'évolue pas rapidement, François Bayrou annonce qu'il confiera la DSP (délégation de service publique) à une autre structure.

7h SPA SON Bayrou

Le maire de Pau et président de l'agglo dit avoir été contacté par la direction nationale de la SPA qui lui a proposée son aide.

Près de 500 rats dans les sous-sols de la SPA

L'autre problème est l'insalubrité des locaux. Pour la présidente de la SPA de Pau arrivée en avril dernier, cela nécessite "plus qu'un coup de peinture" . L'association est confrontée à un grave problème car au fil du temps les rats se sont installés. Ils seraient près de 500 désormais à vivre dans le sous-sol, à se nourrir des stocks de nourriture voire même à semer la terreur. Un animal est mort après avoir été mordu. Un autre a perdu un oeil. Un rongeur a même mordu un membre du personnel.

SPA SON Botuha

Actuellement, la SPA de Pau affiche un déficit de près de 100.000 euros et risque de mettre la clé sous la porte si elle ne relance pas son activité fourrière. La seule véritable rentrée d'argent de l'association.