Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Pau : plus de 500 retraités dans la rue

jeudi 11 avril 2019 à 12:22 Par Sonia Ghobri, France Bleu Béarn

Plus de 500 retraités ont défilé ce jeudi, à Pau à l'appel 9 syndicats et associations. Ils demandent plus de pouvoir d'achat et une meilleure prise en charge de la perte d'autonomie des personnes âgées.

520 retraités ont manifesté à Pau, ce jeudi
520 retraités ont manifesté à Pau, ce jeudi © Radio France - Sonia Ghobri

Pau, France

Les retraités ont manifesté une nouvelle fois, ce jeudi, à l'appel de neuf syndicats et associations. Cette septième journée de mobilisation depuis le début du quinquennat d'Emmanuel Macron, est baptisée "le printemps des retraités". A Pau, ils étaient un peu plus 500 dans le cortège.   

Plus de pouvoir d'achat 

"Nous demandons aussi une revalorisation de 3% des pensions pour compenser la baisse du pouvoir d'achat des retraités depuis le début du quinquennat et l'annulation de la CSG pour les tous les retraités" explique Jean-Jacques Boisserolle, président de l'union départementale retraités CFTC. En décembre, le gouvernement a annoncé l'annulation de cette taxe pour les retraités vivants seuls et touchants moins de 2.000 euros par mois.

Plus de 500 retraités ont défilé dans les rues de Pau pour plus de pouvoir d'achat  - Radio France
Plus de 500 retraités ont défilé dans les rues de Pau pour plus de pouvoir d'achat © Radio France - Sonia Ghobri

Les syndicats réclament aussi une indexation des pensions à l'inflation. C'est nécessaire pour vivre dignement ajoute Marie-Françoise, 66 ans, "Moi j'ai 980 euros par mois de retraite. Avec ça on ne peut pas vivre ! Heureusement, je suis propriétaire. J'ai toujours économisé pendant que je travaillais, c'est ce qui m'a sauvé. A l'heure actuelle, on ne peut plus économiser. On nous serre la corde au cou de plus en plus. Le président doit indexer les retraites au coût de la vie, comme les salaires. Nous aussi on a le droit de vivre. Les petites retraites il ne faut plus y toucher, il y en a assez".

Une meilleure prise en charge de la perte d'autonomie 

Les syndicats ajoute une nouvelle revendication : une meilleure prise en charge de la perte d’autonomie des personnes âgées par la Sécurité social. Le sujet est au cœur de la future réforme de la dépendance. "De plus en plus de personnes vont se retrouver dans une situation dramatique. Ils ont besoin d'une prise en charge constante. Les retraités eux-mêmes n'ont pas forcément les moyens de faire face à toutes les dépenses, les familles ne peuvent pas toujours faire face totalement. Il s'agit de ce qu'on peut appeler un "cinquième risque" qui doit absolument être pris en compte", explique Jean-Jacques Boisserolle.

Les manifestants ont envoyé des cartes postales à l'Elysée pour expliquer leurs revendications  - Radio France
Les manifestants ont envoyé des cartes postales à l'Elysée pour expliquer leurs revendications © Radio France - Sonia Ghobri

Plusieurs manifestants ont signé une carte postale adressée au Président Emmanuel Macron. Toutes leurs revendications y sont inscrites. A Pau, une centaine de cartes postales ont été envoyées ce jeudi à l'Elysée. D'autres villes en France ont répondu à cet appel des syndicats. 

Des centaines de cartes postales ont été envoyées à l'Elysée  - Radio France
Des centaines de cartes postales ont été envoyées à l'Elysée © Radio France - Sonia Ghobri