Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Pau : un repas végétarien par mois dans les cantines scolaires

mercredi 10 avril 2019 à 0:31 Par Evan Lebastard, France Bleu Béarn

Désormais, un repas par mois sera obligatoirement végétarien à la cuisine communautaire de Pau, qui sert notamment les cantines scolaires. A la rentrée prochaine ce sera un repas végétarien par semaine.

Les élèves de l'école Lapuyade ont pu manger un fajitas aux légumes tex-mex pour le premier jour végétarien.
Les élèves de l'école Lapuyade ont pu manger un fajitas aux légumes tex-mex pour le premier jour végétarien. © Radio France - Evan Lebastard

Pau, France

Une fois par mois, le repas de la cuisine communautaire de Pau sera végétarien. Dans les cantines scolaires de l'agglomération paloise, le premier menu sans viande était ce mardi. 

Et cela n'a pas manqué de faire réagir les parents d'élèves, explique Clarisse Johnson Le Loher , adjointe à l'éducation. "On a eu des familles affolées qui nous ont appelé pour demander pourquoi, brusquement, on avait privé leur enfant de poisson. En pensant que ce qu'il y avait dans l'assiette ne suffisait pas, qu'il n'y avait pas la totalité des qualités nutritives." 

Mais l'élue veut rassurer, les plats ont été conçus avec une nutritionniste, comme tous ceux auparavant. Ainsi une meilleure place sera faite "aux protéines végétales, aux œufs et aux produits laitiers."

Jusqu'ici des plats végétariens étaient disponibles tous les jours dans les cantines, mais cela restait en alternative à un plat qui contenait systématiquement de la viande ou du poisson. Désormais il ne sera plus optionnel un jour dans le mois. 

"Que tout le monde puisse découvrir le végétarien"

"Ce qu'on veut, ce que tout le monde puisse découvrir le végétarien", explique Clarisse Johnson Le Loher. "Dans un premier temps, ce choix était fait par les familles et les enfants le subissaient. En le proposant une fois par mois, on se dit que les enfants vont être en mesure d'apprécier, et peut-être de participer à ce choix."

Les enfants sont inscrits selon trois formules possible. La plus plébiscitée est la formule "classique", où les enfants ont de la viande ou du poisson tous les jours, sauf un par mois. La formule "végétarienne", où un plat de substitution sans viande est préféré. Et enfin la formule dite "végétarien ponctuel", qui est sans porc.

Un repas végétarien par semaine à la rentrée prochaine

Ce plat végétarien obligatoire va passer d'un par mois à un par semaine à la rentrée 2019/2020. Cette initiative a été poussée par une mesure de la loi agriculture et alimentation (EGalim), qui oblige les cantines à "proposer un menu végétarien au moins une fois par semaine".

Une mesure qui devrait permettre à la cuisine centrale de faire des économies. Elle sert 9.500 repas par jours. Au-delà des cantines scolaires, elle fournit aussi les repas portés à domicile et les crèches.

Par ailleurs, l'établissement veut proposer une meilleure variété de plats. Ainsi, "pour mieux coller aux saisons", explique la mairie, le cycle des repas va se transformer une fois au printemps, et une fois à l'automne. Ces mêmes cycles ne vont plus durer six, mais huit semaines pour que les mêmes plats reviennent moins fréquemment.