Société

Pau : une boutique aide les femmes malades à retrouver leur féminité

Par Axelle Labbé, France Bleu Béarn et France Bleu lundi 11 janvier 2016 à 7:00

La boutique Unique et féminine, installée à Pau depuis quatre ans, propose aux femmes atteintes du cancer du sein des perruques, des prothèses mammaires et autres accessoires de mode. Tout ça dans une ambiance intimiste.

"J'essaye d'éloigner les blouses banches, ici c'est entre la mode et la médecine." Marie-Dominique Jamin gère la boutique Unique et féminine à Pau. Elle vend des prothèses mammaires, de la lingerie spéciale pour les femmes qui ont été amputées d'un sein et des perruques. 

Elle s'est lancée dans l'aventure il y a quatre ans. Tous les jours, elle conseille des femmes malades. Elle les aide à accepter la transformation physique. "Parfois, quand elles pleurent, j'ai une larme qui me monte aux yeux. Alors j'essaye d'en rire mais c'est pas toujours facile."

Marie-Dominique Jamin, gérante de la boutique Unique et fémine

Une boutique salon de thé

Pour dédramatiser la situation, Marie--Dominique a tout misé sur la mode. Pour elle, ce n'est pas parce qu'on a le cancer qu'on ne peut plus être belle et se pomponner. Dans sa boutique, elle vend des sous-vêtements adaptés aux prothèses. Loin d'être aseptisés, ils sont fournis en dentelle et motifs colorés. 

Les achats durent également plus longtemps que dans une boutique normale. _"Je peux garder mes clientes tout l'après-midi. J'offre le café. On papote. A la fin, je connais presque toute leur vie." _Un temps nécessaire pour Marie-Dominique, qui a besoin de cerner ses clientes pour les aider à choisir le produit qui leur convient. 

Marie-Dominique propose en effet plus d'une centaine de gamme de perruques, allant de 125 euros (le prix remboursé par la sécurité social) à près de 1 000 euros. Les prothèses mammaires coûtent entre 70 euros et 200 euros. Un achat conséquent qui a besoin d'être aiguillé. 

Type de prothèse mammaire adhérente.  - Aucun(e)
Type de prothèse mammaire adhérente. - Caroline Pomes

Anne-Marie a 71 ans. Elles est entrée pour la première fois dans la boutique il y a quatre ans, l'année où elle s'est faite amputer du sein gauche. Elle est une des premières clientes de Marie-Dominique. 

Anne-Marie vit sans sein gauche depuis quatre ans

"Toutes les femmes réagissent différemment à la maladie, raconte Anne-Marie, elle-même en rémission du cancer du sein. Moi quand j'ai franchi le pas de la porte, j'avais accepté mon cancer". Pour d'autres c'est plus dur. "Certaines femmes n'ont jamais pu se regarder dans le miroir même après des années sans sein, confie Marie-Dominique, moi-même, après toutes ces années, à la boutique, je n'arrive pas à rester insensible à leur souffrance."

Féminine et Unique, centre Activa, allées Catherine de Bourbon, à Pau. 

Reportage de Caroline Pomès. 

Partager sur :