Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Un appel aux dons lancé pour sauver la petite station du Col de l'Arzelier en Isère

mercredi 14 novembre 2018 à 9:24 Par Margaux Sieffert et Justine Dincher, France Bleu Isère et France Bleu

Dans le Vercors, la petite station du Col de l’Arzelier a besoin de 25.000 euros pour effectuer des travaux obligatoires et avoir le droit d'ouvrir ses portes cette année. Une campagne de financement participatif vient d’être lancée sur Internet.

La station familiale du col de l'Arzelier est située au pied des Deux-Soeurs, dans le Vercors.
La station familiale du col de l'Arzelier est située au pied des Deux-Soeurs, dans le Vercors. - M. Pelletier

Château-Bernard, France

La station familiale du Col de l'Arzelier, située dans le Vercors, au porte du Trièves, au pied des Deux-Sœurs, est ouverte à l'année. Mais elle connaît des difficultés financières et en appelle donc à la générosité des citoyens, via une campagne de financement participatif sur Internet. "Notre station fonctionne sur le principe des régies communales, c'est notre petite commune de Château-Bernard qui supporte les coûts de la station", explique Paul-André Chaix, conseiller municipal.

"Aujourd'hui, la commune ne peut plus supporter à elle seule l'intégralité des coûts", Paul-André Chaix

La commune explique que ces coûts sont liés "aux investissements obligatoires". Le conseiller municipal prend pour exemple le télésiège de la station, "peut-être l'un des plus vieux télésièges de France" qui doit être mis aux normes. Les autres remontées mécaniques doivent, elles aussi, être révisées.

25.000 euros à trouver dans l'urgence

La décision a donc été prise "d'avertir les habitants sur le modèle économique du domaine, qui ne sera pas viable à long terme". "Cette année, on a encore quelques travaux à faire", détaille le conseiller municipal de Château-Bernard. La commune cherche 25.000 euros, avant le 31 décembre, pour cette première campagne de financement. 

"L'an prochain, il faudra trouver 75.000 euros d'investissement", le conseiller municipal 

Sans ces investissements de 100.000 euros au total, l'avenir de la petite station est clairement menacé. "Il y a un organisme de contrôles qui permet d'autoriser ou non l'utilisation des remontées mécaniques. Si ces travaux ne sont pas réalisés, cet organisme interdit l'ouverture", explique Paul-André Chaix. 

Une fermeture de la station du Col de l'Arzelier impacterait directement une dizaine de personnes qui travaillent ici à l'année, "ainsi que les 25 emplois indirects sur la station, pour ceux qui tiennent des snacks ou hébergent des voyageurs".

La station du Col de l’Arzelier, en Isère - Radio France
La station du Col de l’Arzelier, en Isère © Radio France - Denis Souilla