Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Pays Basque : c'est parti pour le Pass rocade !

-
Par , France Bleu Pays Basque, France Bleu Gascogne

C'est un événement pour les automobilistes du Pays Basque et les Tarnosiens : la mise en place ce mardi du "Pass rocade 50". Une initiative du syndicat des mobilités du Pays Basque après négociations avec la société ASF.

L'un des points de vente de l'abonnement Pass rocade 50
L'un des points de vente de l'abonnement Pass rocade 50 © Radio France - Jacques Pons

Pays Basque, France

Ce Pass rocade 50 s'applique sur les deux autoroutes qui traversent le Pays Basque. Non seulement on peut utiliser cet abonnement sur l'A63 entre Ondres et Biriatou mais aussi sur l'A64 depuis le péage de Guiche. 

159 communes concernées (Pays Basque + Tarnos)

Les habitants des 158 communes du Pays Basque et de Tarnos peuvent bénéficier de cet abonnement, ainsi que les habitants des Landes à condition de travailler sur le territoire. L'idée est de ne payer que la moitié du péage entre deux destinations déterminées au moment de souscrire le Pass rocade 50. Cela concerne uniquement les trajets domicile-travail. Pour bénéficier, vous devrez effectuer au moins 20 trajets ou 10 allers-retours entre les deux points choisis à l'avance. Dès le dixième aller retour effectué dans le mois la remise de 50% sera appliquée.

Combien ça coûte ?

A titre d'exemple : 10 allers-retour entre Bayonne nord et Saint-Jean-de-Luz sud coûtent au total 64 euros. Avec le Pass rocade 50 vous ne paierez plus que 32 euros + les 2,5€ du badge. Autre exemple : dix allers-retours entre Ondres et Biriatou ne vous coûteront que 42 euros contre 84 euros hors abonnement. 

Samuel Au Duong, responsable ASF de Biarritz

Dans une des boutiques ASF d'Anglet - Radio France
Dans une des boutiques ASF d'Anglet © Radio France - Jacques Pons

Où souscrire l'abonnement ?

Pour s'abonner il suffit de se rendre dès le premier octobre dans l'une des boutiques ASF du Pays Basque (celle d'Anglet se situe à coté du péage de Bayonne-sud et celle de Biarritz se trouve sur le rond point Barroilhet). Il faut vous munir d'une pièce d'identité, d'un RIB et d'un justificatif de domicile ou une attestation employeur datée de moins de 6 mois.

Dans l'une des boutiques des ASF à Anglet - Radio France
Dans l'une des boutiques des ASF à Anglet © Radio France - Jacques Pons

Désengorger les centre-villes

Derrière cette nouveauté, le syndicat des mobilités veut tenter de désengorger les centre-villes en reportant une partie du trafic sur l'autoroute. L’agglomération Bayonnaise (Tarnos, Bayonne, Anglet, Boucau et Biarritz) est saturée : 90 000 voitures y entrent et en sortent tous les jours. Sur la RD 810 qui traverse le BAB, on dénombre 25 000 voitures par jour hors saison touristique. A Bayonne, sur le pont Grenet, on compte jusqu'à 40 000 véhicules/jour. "L'objectif est de reporter un tiers du trafic sur l'autoroute" explique Guillaume Laval, directeur des services mobilités au syndicat. 

L'idée c'est que les gens qui n'ont pas à circuler en coeur d'agglo basculent complètement sur l'autoroute — Guillaume Laval

"L'objectif est de réduire les nuisances dans les centre-villes" — Guillaume Laval, directeur des services mobilité au syndicat des mobilités

Le syndicat des mobilités finance à hauteur de 20% la réduction du prix des péages pour un montant prévisionnel de 650 000€.

Guillaume Laval, directeur des services mobilités au Syndicat des Mobilités de l'agglo Pays Basque - Radio France
Guillaume Laval, directeur des services mobilités au Syndicat des Mobilités de l'agglo Pays Basque © Radio France - Oihana Larzabal

1300 places de parking près des échangeurs autoroutiers d'ici 2022

Il faut donc trouver d'autre chemins. Pas sûr que la voiture soit encore indiquée pour cela mais le syndicat des mobilités explique qu'il souhaite aussi avec cet abonnement favoriser le co-voiturage. Des parcs de stationnement sont en construction près des entrées et sorties des autoroutes (2 parc-relais sont prévus entre 2021 et 2022 près du péage de Saint Jean de Luz-sud, un autre à Biarritz et un autre à Anglet-Sutar). S'ajouteront aussi, l'an prochain, le parking de Garosse (échangeur de Ondres). En deux ans, le syndicat des mobilités du Pays Basque compte offrir 1300 nouvelles places près de ces points.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu