Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : Météo France maintient 15 départements en vigilance rouge et 54 en orange

Tourisme : "Tous les voyants sont au vert pour une réouverture le 2 juin", selon Jean-Baptiste Lemoyne

Le secrétaire d’état au tourisme était l’invité de France Bleu Pays Basque ce mercredi matin. Réouverture des restaurants, des bars, des sites touristiques, Jean-Baptiste Lemoyne, estime que les conditions posées sont en phase avec les protocoles sanitaires.

Quelle saison pour les professionnels du tourisme au Pays Basque cet été ?
Quelle saison pour les professionnels du tourisme au Pays Basque cet été ? © Radio France - Jacques Pons

Alors que le premier Ministre Edouard Philippe doit présenter ce jeudi les nouvelles mesures de déconfinement, Jean-Baptiste Lemoyne assure que "tous les voyants sont au vert" pour une réouverture le mardi 2 juin. Le secrétaire d’Etat au tourisme était l’invité de France Bleu Pays Basque en direct pendant trois quart d’heure ce mercredi matin. 

Jean-Baptiste Lemoyne se veut rassurant, confiant et, sans griller la priorité au chef du gouvernement, déclare : "Depuis 15 jours, nous avons bien tracé la perspective d’une réouverture des cafés, restaurants au 2 juin. Les perspectives sont bonnes. Les conditions posées sont en phase avec les protocoles sanitaires proposés par les professionnels comme les espacements des tables. Il faut que le tourisme reparte car c’est une part de l’âme française." 

Un logo pour les sites qui respectent les protocoles sanitaires

Restaurants, bars, peuvent donc se préparer à accueillir leurs clients dans les tous prochains jours mais les principaux sites touristiques également. On pense au Petit train de la Rhune, aux grottes de Sare, à la villa Arnaga. Le secrétaire d’Etat au tourisme confirme l’objectif d’ouvrir très rapidement les sites touristiques. "Nous travaillons sur un logo qui montre que les professionnels respectent les protocoles sanitaires. Il est important de s’appuyer sur les forces locales. Il faudra renforcer ce qui fait la vitalité des territoires."

Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d'état en charge du tourisme
Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d'état en charge du tourisme © Radio France - Nathalie Delpeyrat

D’ailleurs annonce Jean-Baptiste Lemoyne, dès le déconfinement, mi-mai, "il y a eu un déclic psychologique quand on a dit aux personnes qu’elle pourrait partir en vacances. Les campings ont multiplié les réservations par trois depuis cette date-là. Les Gîtes de France par dix ! J’appelle à ce que l’été soit un été Bleu Blanc Rouge pour que les professionnels puissent travailler."

Levée de la règle des 100 km et terrasses de café élargies 

Ça passe aussi évidement par la levée de la mesure empêchant (sauf dérogation) les déplacements à plus de cent kilomètres de chez soi. Jean-Baptiste Lemoyne justifie cette mesure par le fait, qu’il fallait "éviter les grands brassages de population pour éviter une rechute. Rien n’aurait été pire que repartir en confinement. Je plaide pour que nous puissions desserrer cet étau. Le conseil de défense se penche sur le sujet demain matin (jeudi NDLR). Le tourisme combine offre et mobilité. L’un ne va pas sans l’autre."

Sur les surfaces d’accueil dans les restaurants et les bars, exit les quatre mètres carrés par client. C’était une hérésie, tout le monde en convient aujourd’hui. Difficile en revanche de donner consigne pour tous parce qu’il n’y a pas un restaurant qui ressemble à l’autre. Le secrétaire d’Etat d’envisager "les élargissements des terrasses. C’est aux maires de valider l’extension des terrasses sur la voie publique. C’est de leur responsabilité. Beaucoup ont fait ce travail déjà. Je leur fais confiance. Tout cela va se construire sur le terrain."

Une convalescence longue et douloureuse 

Le tourisme est un secteur qui a été touché de plein fouet, qui s’est arrêté quasiment à 100  % à la mi-mars avec le confinement. Les professionnels sont particulièrement inquiets et attendent avec impatience des annonces gouvernementales. 

A court terme, explique Jean-Baptiste Lemoyne, l’Etat a débloqué "18 milliards d’euros d’aides directes ou d’aide à l’investissement. Les aides pour une activité partielle sont maintenues pour le tourisme jusqu’en décembre. Les charges sont totalement exonérées de mars à juin. Il faut aider les professionnels, à trouver le point d’équilibre de leur activité parce que la reprise sera progressive. On n’a pas lésiné sur les moyens mais on le sait la convalescence sera longue et douloureuse."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess