Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Pays Basque : deux cas de Covid relevés dans une école d'Anglet, "pas de cluster" dit l'ARS

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Pays Basque

L'ikastola d'Anglet mais aussi celles de Biarritz et Bayonne sont fermées par mesure de précaution après que deux cas de Covid ont été détectés. 23 "cas contacts "seront détectés jeudi.

Deux cas de Covid-19 diagnostiqués dans une école d'Anglet
Deux cas de Covid-19 diagnostiqués dans une école d'Anglet - Ville d’Anglet / K.Pierret-Delage

Deux cas de Covid-19 ont été relevés ce dimanche sur des enfants scolarisés à l'ikastola d'Anglet, Kimua ikastola. Il s'agit de deux frères, deux jumeaux de 4 ans qui fréquentent la même classe. Seaska a décidé de fermer cet établissement mais aussi ceux de Biarritz et Bayonne Polo.

A Itsas Argi ikastola à Biarritz, mais aussi à Poloko ikastola du quartier du Polo Beyris à Bayonne, des enseignants et des enfants ont des liens familiaux, ou des contacts avec les deux enfants contaminés. Les parents ont reçu un message de l'ikastola. L'ensemble des familles et des professionnels de ces deux écoles devraient être testés rapidement.

Avisés en pleine journée électorale

Les résultats positifs au Covid-19 ont été connus dimanche matin. Seaska, la fédération des ikastola (écoles immersives en langue basque) s'est réuni avec l'Inspection académique et l'Agence régionale de santé (ARS) pour lister tous les cas contacts. Elle en a listé 23 des enfants de la même classe et des enseignants et salariés qui seront tous testés jeudi prochain. La fédération a aussi décidé immédiatement de fermer Kimua ikastola à Anglet. Parmi les cas contacts, des adultes qui travaillent dans les ikastola de Biarritz et Bayonne-Polo ont été pointés. Ce sont les ikastola elles-mêmes qui ont pris la décision de fermer dans ces deux derniers cas.

Les responsables ont aussi vérifié que les protocoles sanitaires étaient bien respectés, il n'y aura donc pas de mesure supplémentaire puisque ces écoles sont désinfectées tous les jours et que le matériel est aussi nettoyé.

Trois ikastola resteront fermées jusqu'au vacances
Trois ikastola resteront fermées jusqu'au vacances © Radio France - Anthony Michel

Année scolaire terminée

Le président de Seaska, Peio Jorajuria, annonce par ailleurs que "l'année scolaire devait se terminer vendredi. Avec le retour du résultat des test mardi ou mercredi, ça sera court pour rouvrir donc nous avons préféré rester fermés jusqu'à la fin de la semaine". C'est l'ARS qui liste et décide quelles personnes doivent être testées : "à Biarritz et Bayonne, ce sera les cas contacts, et s'ils sont positifs ce sera élargi" ajoute Peio Jorajuria qui précise: "_les enfants vont bien_. Les parents ont été très surpris, ils ne pensaient pas au Covid, mais il n'y a pas d'inquiétude outre mesure et si autres tests reviennent négatifs, l'histoire s'arrête là".

Peio Jorajuria, président de Seaska: "nous travaillons avec l'Inspection Académique et l'ARS"

"Ce qui compte c'est d'agir très vite pour casser la chaîne de transmission" précise Maritxu Blanzaco, la directrice départementale de l'Agence Régionale de Santé. Les 23 "cas contacts" seront testés avec des écouvillons et le laboratoire doit donner une réponse sous 24h. "Il ne s'agit pas d'un cluster" ajoute aussi la responsable de l'ARS, "puisque ce sont 2 enfants de la même famille. Mais l'enseignement qu'on peut en tirer c'est que dans notre département, qui a des indicateurs très favorables, le virus continue à circuler. Il y a des petits cas sporadiques. On ne sait pas d'où les enfants ont été contaminés, ça arrive, mais ça montre qu'il faut respecter les gestes barrières".

Maritxu Blanzaco directrice départementale de l'ARS: "on n'est pas au début d'un cluster puisque ce sont deux enfants de la même famille".

Famili bereko bi anaia

Bi anai biritxiak dira kutsatuak izan direnak, eta familian dira Miarritzeko Itsas Argi eta Baionako Polo ikastolen langile batzuekin. "Heldu horiek testatuak izanen dira" -zehazten du Peio Jorajuria, Seaskako lehendakariak- "eta bizkitartean, nahiago izan dituzte bi ikastola horiek hestsi. Ikasturtea bukatutzat emaiten dugu hiru ikastola horietan. Sinpleena zen hestea ostirala arte, bakantzak hasiko direlarik". Ez litaike beste ikastolarik hetsi beharko kontaktuen katea zerrendatua baita eta "egia erran ez dugu irrisku handirik ikusten ere beste bi ikastoletan", Baiona eta Miarritzen, dio Seaskako buruak.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu