Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Pays basque : Elita, la jeune Nigériane, pourra finalement rester en France

jeudi 20 août 2015 à 11:26 Par Nathalie Bagdassarian, France Bleu Pays Basque

La décision est tombée tôt ce jeudi matin. Le préfet des Pyrénées Atlantiques a annoncé qu'il accordait la libération à Elita et un titre de séjour de 6 mois sur le territoire français. Il s'agit d'un véritable soulagement pour cette jeune Nigériane de 26 ans, menacée de mort pour son homosexualité dans son pays. Elle devait être expulsée ce jeudi.

La libération d'Elita a été accordée. Elle risquait la mort dans son pays à cause de son homosexualité
La libération d'Elita a été accordée. Elle risquait la mort dans son pays à cause de son homosexualité © Radio France - - Charlotte Jousserand

Il faisait encore nuit ce jeudi matin lorsqu' Elita a appris la nouvelle dans le centre de rétention d'Hendaye. Quelques heures seulement avant son expulsion, le Préfét des Pyrénées-Atlantiques a annoncé qu'il lui accordait finalement un droit de séjour en France de 6 mois.

Grâce à un rapport médical

Elita est donc libre. C'est un titre de séjour provisoire de 6 mois sur le territoire français que le Préfet des Pyrénées Atlantiques vient de lui accorder. Pierre-André Durand précise dans un communiqué diffusé la nuit de ce jeudi  que sa décision a été prise pour "des raisons humanitaires". Il parle "d'éléments nouveaux produits par le médecin de l'Agence régionale de santé". Sans donner plus de précisions.

La Cimade qui soutient Elita explique que le rapport note qu'Elita a bien subi "un choc post-traumatique". L'association d'aide aux réfugiés, aprés avoir épuisé tous les recours, avait mardi utilisé une des dernières armes en demandant un rapport médical pour prouver qu'Elita avait bien vécu des persécutions à cause de son homosexualité dans son pays.

A sa sortie du centre de rétention d'Hendaye ce jeudi matin, Elita était soulagée mais elle s'est dit totalement épuisée. 

Son amie brûlée vive sous ses yeux

Elita a 26 ans. Il y a quelques semaines, elle a dû fuir son pays aprés avoir vu sa compagne aspergée d'essence et brûlée vive sur la place publique à cause de son homosexualité. Un crime au Nigéria passible de la peine de mort. Elita vivait avec Mary depuis 12 ans. Elles ont été dénoncées. Elita a pu quitter le Nigéria et aprés un long périple, elle a réussi à  gagner la France.

Mais à Hendaye, elle a été arrêtée la semaine dernière par la police et incarcérée au centre de rétention. Elle devait être expulsée ce jeudi.