Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Pays basque : "Je veux travailler plus, mais on ne me propose plus rien"

-
Par , France Bleu Pays Basque

Rencontre avec des demandeurs d'emploi. Ils découvrent que leurs droits ont changé depuis le 1er novembre : indemnisations qui baissent, conditions d'ouverture des droits plus sévères. Mais que pensent les commerçants qui peuvent désormais prétendre au chômage ?

Les demandeurs d'emploi découvrent les changements de la réforme de l'assurance chômage
Les demandeurs d'emploi découvrent les changements de la réforme de l'assurance chômage © Radio France - Nathalie Bagdassarian

Pays Basque, France

Ils  sont nombreux ce jeudi, veille de l'application de la réforme de l'assurance chômage, à avoir rendez-vous avec leur conseiller à l'agence Pôle Emploi de Bayonne. Amandine, 45 ans, ressort encore une fois désabusée. Ses yeux bleus embués, elle affirme pourtant qu''elle "tient bon", qu'elle "y croit" et qu'elle "continue à se battre". Elle travaille dans une école privée comme cantinière, "mais pour les vacances scolaires, mon contrat s'arrête. Je dois réactualiser mes droits. Pôle Emploi est ma deuxième maison !" ajoute-t-elle en souriant.

Chaque jour, je me lève et je regarde les annonces — Amandine 45 ans.

Amandine est devenue cantinière après près de 30 ans de carrière dans un Ehpad comme aide-soignante. "À Pôle Emploi, je leur ai dit que je ne pouvais plus faire ce métier. Pas assez de temps pour s'occuper des personnes âgées, aucune reconnaissance, trop épuisant. Depuis, il ne propose plus rien. Alors chaque matin, je me lève et je regarde toutes les annonces, j'envoie des CV. Aucune réponse, on me dit souvent qu'ils cherchent des plus jeunes !"

C'est une histoire de fou — Christine 47 ans

Christine commence à ne plus supporter de s'entendre dire "qu'aucune formation n'est possible". Elle est serveuse, ne trouve que des petits contrats. "Moi, j'aimerais avoir un contrat d'un mois même plus, je n'ose même plus espérer un CDI. Je cherche partout, mais à 47 ans, j'ai l'impression d'être trop vieille. Je voudrais réaliser mon rêve, être aide-soignante mais c'est une formation de 10 mois et mon allocation chômage est trop basse pour que je puisse vivre." La restauration et de l'aide à la personne sont au Pays basque les premiers secteurs recruteurs. 

Le gouvernement durcit donc les droits au chômage. Désormais, il faudra travailler plus pour ouvrir des droits - 6 mois au lieu de 4 mois - , pour recharger ses droits, il faudra travailler 6 mois au lieu d'un seul auparavant. Les hauts salaires, à partir de 4500 euro brut par mois, verront leur allocation baisser dés le septième mois de 30%. Parmi les mesures mises en avant par le gouvernement : celle les indépendants (commerçants, libéraux, agriculteurs) qui ont désormais droit à une indemnisation . Ecouter le reportage ci-dessous.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu