Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Pays Basque : l'école de Sainte Engrâce va fermer

vendredi 26 janvier 2018 à 12:59 Par Bixente Vrignon, France Bleu Pays Basque

L'école va rejoindre le RPI de Licq-Laguinge. Élus et parents d'élèves sont inquiets pour l'organisation du ramassage scolaire.

L'école de Sainte Engrâce n'accueille plus que cinq élèves
L'école de Sainte Engrâce n'accueille plus que cinq élèves - imprime écran Google street view

A la rentrée prochaine, il n'y aura plus que quatre écoles publiques en Haute-Soule. Au cours de la présentation de la carte scolaire, cette semaine, le Directeur Académique Pierre Barrière était très clair : "les effectifs parlent d'eux-mêmes. Je pense notamment à Ste Engrâce où il n'y a plus que 5 élèves. Il n'y a plus de jeunes en quelque sorte. Quand on voit qu'à côté à Licq-Laguinge normalement on passe le seuil de fermeture de la deuxième classe, eh bien il faut se réunir avec Ste Engrâce".

Pierre Barrière: "en se réunissant, une école de qualité est possible".

Préoccupés par les transports

Pour Ste Engrâce tout le monde est résigné, l'école va fermer, et elle rejoindra le regroupement pédagogique intercommunal (RPI) de Licq - Laguinge - Haux - Etchebar qui gardera ses deux classes. Reste le problème des transports, confié à la Communauté d'agglomération pays Basque à la rentrée. Un vrai casse-tête sur une zone aussi étendue.

Came mobilisé

A Came, les parents continuent l'occupation de l'école jusqu'au 31 janvier. Ce sera une journée "école morte", les enseignantes seront aussi en grève. La mairie a affrété un bus et les parents se rendront à l'Inspection Académique à Pau. Les élus et deux représentants des parents d'élèves devraient rencontrer le Directeur Académique.