Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Pays de la Loire : forte augmentation du nombre de cas de rougeole

mercredi 27 juin 2018 à 18:07 Par Pascal Roche, France Bleu Loire Océan, France Bleu Maine et France Bleu Mayenne

Selon l'agence sanitaire Santé Publique France, 194 cas de rougeole ont été recensés depuis janvier 2018 dans la région Pays de la Loire, soit environ 30 fois plus que l'an dernier.

Rougeole : une couverture vaccinale trop faible en France - illustration
Rougeole : une couverture vaccinale trop faible en France - illustration © Maxppp -

Nantes, France

Le nombre de cas de rougeole s'est envolé depuis le début de l'année dans la région Pays de la Loire. Alors que 6 cas ont été recensés en 2017, l'agence sanitaire Santé Publique France en dénombre 194 depuis le mois de janvier. C'est dans le Maine-et-Loire (94 cas) et, dans une moindre mesure, en Vendée (49 cas) qu'ils sont concentrés. En Loire-Atlantique 43 ont été enregistrés, quatre en Mayenne et deux dans la Sarthe.

Faible couverture vaccinale

Pour l'immense majorité des cas (94%), il s'agit d'enfants de plus de un an et d'adultes qui n'étaient pas ou qui étaient mal vaccinés. Les autorités sanitaires remarquent par ailleurs des foyers actifs de rougeole dans des écoles hors contrat de Vendée et du Maine-et-Loire.

Nouveau décès en France

Mercredi matin, Santé Publique France a communiqué le décès d'une personne de 26 ans sans donner de détail sur la date, l'identité et la région d'origine et en précisant qu'un autre patient, âgé de 17 ans fait l'objet d'un "pronostic réservé". Ces nouvelles victimes incitent les autorités sanitaires à insister sur l'importance de la couverture vaccinale, encore trop faible en France.