Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Pays Haut : grâce aux gestes de premiers secours, ils ont sauvé la vie d'un homme

mardi 24 juillet 2018 à 18:45 Par Magali Fichter, France Bleu Lorraine Nord et France Bleu Sud Lorraine

Une cérémonie, ce mardi, en sous-préfecture de Briey, en l'honneur de trois "héros du quotidien". Le 29 juin dernier, ils ont sauvé la vie d'un homme de 48 ans qui venait de faire une crise cardiaque, en pratiquant les bons gestes avant l'arrivée des pompiers. La victime n'a aucune séquelle.

Les trois sauveurs : Marc, Gérard et Arnaud
Les trois sauveurs : Marc, Gérard et Arnaud © Radio France - Magali Fichter

Briey, France

Un jour ou l'autre, vous pourriez sauver la vie d'un ami, d'un proche, d'un collègue... A condition de connaître les gestes qui sauvent. C'est ce qui est arrivé à trois "héros du quotidien", le 29 juin dernier, au karting de Lexy dans le Pays-Haut. Deux salariés du karting, dont un ancien jeune sapeur pompier, et un client, ont pratiqué les gestes de premiers secours sur un homme de 48 ans qui venait de faire un arrêt cardiaque, ce qui a permis de le maintenir en vie jusqu'à l'arrivée des pompiers.

Aucune séquelle grâce à une intervention rapide

Alors, pour leur faire honneur, la sous-préfecture de Briey et les sapeurs-pompiers de Meurthe-et-Moselle ont organisé, ce mardi une cérémonie pour réunir les sauveteurs d'un jour et celui qui leur doit la vie : Olivier Klein, qui n'a qu'une envie, "les remercier, parce que sans eux, je ne serai pas là. D'autant plus que je n'ai aucune séquelle". Ce qui est extrêmement rare après un arrêt cardiaque.

Tout est allé très vite, ce soir du 29 juin. Au karting avec son entreprise pour une soirée festive, Olivier s'effondre après son premier tour de circuit. Immédiatement, Marc, l'un de ses collègues, tente de le réanimer, sans succès : "Il respirait très mal, puis plus du tout. Je lui tenais la main, son pouls était très très faible". Deux employés du karting, Arnaud, ancien jeune sapeur-pompier, et Gérard, commencent alors un massage cardiaque, pendant que Marc pratique le bouche-à-bouche. 

On perd 10% de taux de survie par minute qui passe sans réanimation" - Le lieutenant-colonel Bertrand Lepoutère

Gérard raconte : "au dessus de moi, j'avais une télé avec le décompte du temps, donc je savais que ça faisait un quart d'heure que l'on s'occupait de lui quand les pompiers sont arrivés. Mais le temps de réaction qu'on a eu pour comprendre qu'il était en arrêt, je pense que c'était 30 secondes, peut-être une minute." Ces premiers instants, en attendant l'arrivée des pompiers, ont été cruciaux, sachant que "l'on perd 10% de taux de survie par minute qui passe sans réanimation", explique le lieutenant-colonel Bertrand Lepoutère, du SDIS 54.

De Grey's Anatomy à la formation aux premiers secours

De véritables héros, donc, même si Marc refuse de se voir ainsi : "Je suis un peu gêné d'être mis à l'honneur. L'important pour moi c'est que mon collègue aille bien. Pour ça bien sûr je referai exactement les mêmes gestes. Je me considère comme un homme qui a pris ses responsabilités". Pour la petite anecdote, Marc ne connaissait des premiers secours que ce qu'il avait vu à la télé, les séries Urgences et Grey's Anatomy. Depuis, il a décidé de se former aux gestes qui sauvent, sachant que seuls 29% des Français le sont.