Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

PHOTOS - Dernières finitions pour les chars de la pégoulade de Nîmes

-
Par , France Bleu Gard Lozère

Dernières finitions pour les chars de la pégoulade de Nîmes. Plus que quelques jours avant leur parade dans les rues de la ville et le final dans les arènes, ce sera jeudi 6 juin à partir de 21 heures.

Des couleurs pour les chars de la pégoulade, les années 70 ont été marquées par le "flower-power"
Des couleurs pour les chars de la pégoulade, les années 70 ont été marquées par le "flower-power" © Radio France - Philippe Thomain

Nîmes, France

Une douzaine de chars en tout pour cette pégoulade 2019 axée sur les années 70. Ils sont presque prêts dans le hangar du marché-gare où ils sont construits, manquent toutefois quelques finitions. Une soirée pour ouvrir la Feria de Nîmes avec une douzaine de chars, une douzaine de tableaux rappelant ces années 70 : un téléphone à cadran, un tourne-disque de marque "Teppaz" ou encore un char débordant de fleurs pour évoquer ces années du "flower-power".

Que du plaisir, la conception puis la réalisation de ces chars de la pégoulade pour Didier Monpère, régisseur général de la pégoulade

Les années 70, des années musicales

Outre un bus à impériale avec 3 musiciens reprenant les standards de ces années-là, on verra et entendra un sosie de Claude François accompagné de Claudettes. Dans les rues également, un char OVNI, les extra-terrestres étaient à la mode. Et un toro, évidemment, pour saluer les toreros français, ils relèvent alors la tête.

Un char-toro car c'est dans les années 70 que des Français revendiquent d'être torero rappelle Frédéric Pastor, adjoint la ville de Nîmes

Une pégoulade voulue par la municipalité pour rassembler tous les Nîmois, en famille. Un final dans les arènes pour qu'elle soit encore plus grandiose. Un partage qui se fait dès la construction des chars, des jeunes y participent par le biais de l'association d'insertion "Présence 30".

Les jeunes des quartiers sont associés à cette fête populaire dès la phase de construction des chars par le biais de l'association d'insertion Présence 30

Sur le tourne-disque de marque Teppaz, "Stayin' alive" des Bee-Gees, en 1977 - Radio France
Sur le tourne-disque de marque Teppaz, "Stayin' alive" des Bee-Gees, en 1977 © Radio France - Philippe Thomain
Boule à facette et téléphone à cadran, deux objets des années 70 - Radio France
Boule à facette et téléphone à cadran, deux objets des années 70 © Radio France - Philippe Thomain
Latifa, de l'association d'insertion "Présence 30", pour les finitions de peinture sur le char-podium - Radio France
Latifa, de l'association d'insertion "Présence 30", pour les finitions de peinture sur le char-podium © Radio France - Philippe Thomain