Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'association "les Rêves de Marlène" offre des peluches aux enfants hospitalisés à Joigny, Sens et Auxerre

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Auxerre, France Bleu

Elle collecte des peluches pour les offrir aux enfants hospitalisés à Joigny, Sens et Auxerre. Géraldine Chareau a eu cette idée quelques mois après la disparition, il y a quatre ans, de sa fille Marlène. Son association s'appelle les "Rêves de Marlène".

Des centaines de peluches dans la maison de Géraldine à trier, nettoyer, pour ensuite les distribuer aux enfants hospitalisés à Joigny, Sens et Auxerre
Des centaines de peluches dans la maison de Géraldine à trier, nettoyer, pour ensuite les distribuer aux enfants hospitalisés à Joigny, Sens et Auxerre © Radio France - Damien Robine

Marlène avait 15 ans lorsqu'elle est décédée d'un cancer. La douleur est toujours présente aujourd'hui pour Géraldine et son mari.  Mais Géraldine se devait de faire quelque chose de fort pour sa fille. "On a vécu un drame et on le vit toujours. C'est une douleur qui est constamment présente. Quand Marlène a fermé ses yeux, quelques mois ont passé et puis j'ai eu l'idée de faire quelque chose en mémoire de ma fille. Redonner une seconde vie à des peluches."  

Géraldine a réalisé un jardin en mémoire de sa fille Marlène juste en face de chez elle
Géraldine a réalisé un jardin en mémoire de sa fille Marlène juste en face de chez elle © Radio France - Damien Robine

"On sait très bien que la peluche ne guérit pas mais ça rassure l'enfant": Géraldine

Des peluches pour apporter un peu de réconfort aux enfants qui sont hospitalisés : c'est la volonté de Géraldine depuis le départ de cette aventure. "Chaque enfant, quand il passe à l'hôpital, c'est comme un traumatisme. On sait très bien que la peluche ne guérit pas, mais ça rassure et ça soulage. Et l'enfant cette peluche, il l'a garde longtemps car elle est arrivée au moment où il en avait besoin. Donc un enfant qui se fait opérer, il sort du bloc avec un diplôme et maintenant avec une peluche. Et moi quand je reçois une photo par le biais des parents, je suis toute contente. Opération réussie !"

"Ma maison avec toutes ces peluches, on dirait la maison du Père Noël"

Le plus compliqué avec ces peluches, c'est qu'il faut les récolter. C'est une activité à temps plein pour Géraldine qui doit se déplacer pour aller les chercher chez les particuliers ou dans des points de collecte dans les magasins. Pour elle ce serait d'ailleurs plus facile et plus économique d'avoir davantage de points de collecte. Et une fois qu'elle est en possession des peluches, le gros du travail commence. "Il faut les trier, voir si elles ne sont pas abîmées. S'il y a des peluches qui ont des piles, il faut les enlever. Ensuite je dois les désinfecter, les laver, les sécher. Après des petites mamies m'aident à coudre sur chaque peluche une étiquette avec les Rêves de Marlène écrit dessus. Et ce n'est qu'après qu'elles sont redistribuées aux hôpitaux. Des peluches, j'en ai des centaines à la maison, dans toutes les pièces. On dirait la maison du père Noël."

Des peluches et des jouets qui envahissent même la terrasse de Géraldine
Des peluches et des jouets qui envahissent même la terrasse de Géraldine © Radio France - Damien Robine

Mais heureusement pour Géraldine , la ville de Joigny vient de mettre un local à sa disposition. Elle pourra y mettre les peluches et tous les jouets qu'elle reçoit et qu'elle redistribue. Elle va donc bientôt pouvoir retrouver sa maison et accueillir encore plus de peluches. Il est possible de la contacter via sa page Facebook , les Rêves de Marlène, ou directement par téléphone au 06 27 14 05 72.

-
- © Radio France

Vous avez repéré ou imaginé une solution pour améliorer le quotidien autour de chez vous ? Vous avez identifié des besoins locaux et vous avez des idées pour y répondre ? Avec “Ma solution”, France Bleu vous donne la parole : partagez votre expérience, signalez les initiatives les plus utiles, faites vos propositions et donnez votre avis sur celles des autres. La solution, c’est vous !

Pour afficher ce contenu Make org, vous devez accepter les cookies Mesure d'audience.

Ces cookies permettent d’obtenir des statistiques d’audience sur nos offres afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus. 

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess