Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Pendant les fêtes, les gilets jaunes restent mobilisés dans le Haut-Rhin

mardi 25 décembre 2018 à 18:28 Par Guillaume Chhum, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass

Malgré les fêtes, les gilets jaunes restent déterminés à faire plier le gouvernement. Pas question de baisser la garde dans le Haut-Rhin. Après avoir été délogés du rond-point du Pont d'Aspach, ils se sont installés sur un terrain privé, à quelques mètres et continuent la lutte.

Les gilets jaunes se sont installés près du rond-point qu'ils occupaient, à Burnhaupt-le-Haut
Les gilets jaunes se sont installés près du rond-point qu'ils occupaient, à Burnhaupt-le-Haut © Radio France - Guillaume Chhum

Burnhaupt-le-Haut, France

Après l'intervention des gendarmes qui les ont évacués des ronds-points, les gilets jaunes restent mobilisés dans le Haut-Rhin. A Burnhaupt-le-Haut, au pont d'Aspach, ils se sont installés à quelques mètres de leur ancien QG, sur un terrain privé et pas question d'en bouger. 

Ils ont construit une petite tente, se chauffent au bois et demandent à se faire klaxonner par les automobilistes. Ils ont abandonné les blocages, mais restent déterminés dans leurs revendications. 

Les plus modestes n'ont rien eu du gouvernement 

Ils sont une petite quarantaine à se relayer tous les jours, pour poursuivre leur mobilisation. Ici, une petite famille est née, ils ont réveillonné ensemble à Noël, ils étaient une petite dizaine. Parmi les habitués du campement, il y a Antoine, un retraité qui est là depuis le 17 novembre, il vient relayer ceux qui travaillent. 

Cyrielle a rejoint les gilets jaunes depuis samedi

Un campement a été installé sur un terrain privé  - Radio France
Un campement a été installé sur un terrain privé © Radio France - Guillaume Chhum

Nouvelle venue sur le terrain, Cyrielle, cette mère de famille intérimaire n'a pas supporté de n'avoir pas touché de prime, comme ses collègues qui sont en CDI. Pour elle, le gouvernement n'a rien fait pour les plus modestes. Il faut qu'il lâche plus de lest, car beaucoup, comme elle, n'arrivent plus à s'en sortir. 

Tous les jours, les gilets jaunes reçoivent du ravitaillement de la part des automobilistes 

Pour continuer leur combat, les gilets jaunes reçoivent tous les jours du ravitaillement des automobilistes. "Une forêt noire, des bûches pour Noël," énumère Pascal, très ému de ce soutien. Les gilets jaunes demandent aussi aux particuliers de leur ramener du bois, pour se chauffer

Rencontre avec les gilets jaunes du pont d'Aspach

Ces hommes et ces femmes restent mobilisés, ils ont baissé un peu le pied pendant les fêtes. Ils réveillonneront sur leur terrain encore le 31 décembre, ils réfléchissent aussi à de nouvelles formes d'actions, après les fêtes.