Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Pendant les vacances de février, "le Berry mérite d'être découvert !"

-
Par , , France Bleu Berry

Les vacances scolaires débutent ce vendredi soir pour les Berrichons. L'activité touristique se maintient par rapport à l'an dernier dans l'Indre et le Cher.

La cathédrale St-Etienne de Bourges
La cathédrale St-Etienne de Bourges © Radio France - Michel Benoit

Les vacances de février débutent ce vendredi soir pour les élèves berrichons. C'est la dernière zone à partir en congés pour deux semaines. Ces vacances sont généralement les plus calmes de l'année pour le Berry. "Malgré la crise sanitaire, on s'en sort aussi bien que l'an dernier", indique Fanny Piederrière, directrice de la communication de Tourisme et territoire, l'agence de développement touristique du Cher. En février, le Berry est souvent une étape sur la route des stations de ski. Cette année, ça n'est pas le cas. "Mais on remarque des réservations de dernière minute dans les gîtes et les chambres d'hôtes. Les gens ont envie de se retrouver au vert", souligne Fanny Piederrière, invitée de France Bleu Berry.

ÉCOUTEZ - Fanny Piederrière, directrice de la communication de l'agence de développement touristique du Cher

Et pour la suite de la saison ? "Les gens se renseignent pour les vacances en avril, on a des appels. Mais la préparation de la saison est encore timide", poursuit la directrice de communication de l'agence de développement touristique du Cher. "On essaye de rester positif, de se dire que le Berry va profiter de cette envie de tourisme plus doux. On espère qu'il y aura un intérêt pour le Berry quand les restaurants et les sites culturels auront rouvert", conclut-t-elle.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess