Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats

Pénurie de médecins : un généraliste embauché par une municipalité des Bouches-du-Rhône

-
Par , France Bleu Provence, France Bleu
Charleval, France

La commune de Charleval prés d'Aix-en-Provence vient d'engager un médecin pour faire face au départ de l'avant dernier généraliste encore en activité. Le docteur Lévy touche un salaire fixe contre 35 heures de travail. Avec les congés payés.

Le nouveau médecin de Charleval fait les 35 heures et bénéficie de congés payés
Le nouveau médecin de Charleval fait les 35 heures et bénéficie de congés payés © Maxppp -

Il a reçu ses premiers patients le 4 février dernier. Le docteur Clément Lévy est le nouveau médecin de Charleval, au nord d'Aix-en-Provence. Signe particulier : agent municipal. Ce jeune généraliste de 32 ans a répondu à l'appel de la municipalité, confrontée au départ à la retraite de l'avant-dernier médecin de la Charleval au printemps dernier.

Le docteur Lévy n'est pas fonctionnaire, mais un contractuel de la fonction publique. Il a signé un contrat de trois ans. "On lui a déroulé le tapis rouge", reconnait Yves Wigt, le maire. "Il dispose d'un secrétariat, de locaux rénovés entièrement financés par la mairie. Il a droit aux congés payés et ne doit pas faire de gardes".  Son salaire reste confidentiel. Seul chiffre avancé : 20.000 euros de déficit pour la première année.

D'autres communes l'ont déja fait

L'embauche d'un généraliste est l'une des mesures possibles pour lutter contre le désert médical. D'autres communes ont déjà tenté l'expérience, avec succès. Charleval s'est largement inspiré de l'initiative de la municipalité de Domats dans l'Yonne qui emploie depuis 2015 un médecin payé 5.000 euros nets. "Cette ville nous a beaucoup aidé à monter le dossier, explique le maire de Charleval. Mais il a fallu surtout trouver un volontaire". Dans trois ans, la municipalité fera le bilan pour reconduire ou non le contrat de son médecin.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu