Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Périgueux : le service des urgences en difficulté pendant la Félibrée

-
Par , France Bleu Périgord

Le service des urgences de l’hôpital de Périgueux, en grève depuis le lundi 24 juin, connaît de grandes difficultés pendant la Félibrée. Ce dimanche matin seuls deux médecins assuraient les urgences pour une vingtaine de patients présents. Les professionnels de santé tirent la sonnette d'alarme.

Les personnels de santé affichent chaque jour l'effectif présent aux urgences pour alerter les patients
Les personnels de santé affichent chaque jour l'effectif présent aux urgences pour alerter les patients © Radio France - Clémence Gourdon Negrini

Au service d'urgences de l’hôpital de Périgueux, les professionnels de santé tirent la sonnette d'alarme : en pleine fête de la Félibrée, ils pointent un manque d'effectif de plus en plus important pour prendre en charge les malades. Ce dimanche matin seuls deux médecins assuraient les urgences alors qu'une vingtaine de patients ont dû attendre plusieurs heures dans les couloirs avant d'être pris en charge. 

En grève depuis le lundi 24 juin, les différents services d'urgence de Périgueux pointent une situation "de plus en plus critique et dangereuse pour les patients".Selon eux la direction ne répond pas à leurs sollicitations, notamment celle d'un effectif plus grand pendant la Félibrée : "dans la nuit de vendredi à samedi, entre minuit et deux heures du matin, il y a eu autant d'appels qu'entre minuit et huit heures une soirée classique", précise le docteur Georges Kaskass.

On fait tout pour ne pas mettre les patients en danger mais la situation fait que, involontairement et malgré tous nos efforts, les patients sont davantage en danger qu'on ne le voudrait." - Docteur Georges Kaskass

C'est là la grande crainte de Jannick Lavaud, aide soignante aux urgences de Périgueux : "je touche du bois mais nous ne sommes pas à l'abris d'une catastrophe !" Les personnels soignants expliquent avoir contacté leur direction qui leur aurait expliqué "ne pas avoir de solution" pour répondre aux besoins liés à la fête occitane.

En attendant, médecins, infirmiers et aides soignants assurent plusieurs postes en même temps pour tenter d'éviter que le sous effectif ne se répercute sur les malades. _"Je suis médecin responsable des box, où sont les patients dans des états graves, mais s'il faut faire une sortie d'urgence je dois y aller. Dans ces cas là il n'y a plus qu'un médecin dans le service !",_déplore le docteur Eve Krammer. Avec ses collègues, elle affirme que le mouvement de grève se poursuivra jusqu'à l'embauche de nouveaux personnels de santé. 

Le service des urgences de Périgueux est en grève depuis le 24 juin  - Radio France
Le service des urgences de Périgueux est en grève depuis le 24 juin © Radio France - Clémence Gourdon Negrini