Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Permis de sauver : une application mobile en Charente-Maritime pour créer un réseau de secouristes volontaires

-
Par , France Bleu La Rochelle, France Bleu

Les pompiers de Charente-Maritime signent avec la société "permis de sauver" une convention pour utiliser une nouvelle application mobile pour sauver des vies. Elle vise à créer un réseau de secouristes volontaires bénévoles, pour compléter la chaîne de secours conventionnelle.

Des gestes qui sauvent
Des gestes qui sauvent - "permis de sauver"

Charente-Maritime, France

Coup d'envoi dans quelques jours en Charente-Maritime de l'application "permis de sauver". Une application mobile qui permet aux pompiers du département de localiser des secouristes ou de simples citoyens volontaires qui seraient à proximité d'une victime en urgence vitale. Il s'agit de lui porter les premiers secours le plus vite possible.

Une nouvelle application mobile à disposition des secours  pour sauver des vies  - Aucun(e)
Une nouvelle application mobile à disposition des secours pour sauver des vies - "Permis de sauver"

Une minute gagnée pour les premiers secours c'est 10% de chance de survie en plus

Une convention a été signée ce mercredi 3 juillet par la SDIS 17 (Service Départemental de Secours et d'Incendies de Charente-Maritime) et la société "permis de sauver" qui a mis au point une application mobile, déjà en service dans 21 départements. L'objectif est de gagner du temps en créant un réseau de secouristes volontaires bénévoles, pour compléter la chaîne de secours. Aujourd'hui il faut en moyenne 14 minutes aux pompiers de Charente-Maritime pour se rendre auprès d'une victime, mais une minute de gagnée c'est 10% de chance de survie en plus.

 Chef de salle du Codis Hervé Lauberton - Radio France
Chef de salle du Codis Hervé Lauberton © Radio France - Catherine Berchadsky

Reportage au SDIS 17

Déjà 60 000 personnes dans la boucle

Ce sont deux sapeurs-pompiers professionnels de Lyon, Mehdi Boudjema et  Ganeme Asloune qui ont crée la société "permis de sauver",  après avoir eu une expérience malheureuse. Lors d'une soirée ils ont découvert qu'une jeune femme était décédée à deux pas du restaurant où ils dînaient. Avec leur nouvelle application, ils auraient été géolocalisés et les secours les auraient appeler. Les deux pompiers ont donc crée en février 2018 "permis de sauver".  Aujourd'hui ils ont 60 000 abonnés dont 25 000 secouristes. L' application a déjà été utilisée 400 fois depuis janvier sur tout le territoire.

Ganeme Asloune et Mehdi Boudjema au SDIS 17 - Radio France
Ganeme Asloune et Mehdi Boudjema au SDIS 17 © Radio France - Catherine Berchadsky

"Rien ne remplacera le geste de proximité"

Dans quelques jours, il suffira de télécharger l'application"permis de sauver" sur son téléphone portable pour devenir un maillon de la chaîne de secours. Il y a ceux qui s'identifieront comme secouristes, et qui devront fournir une photo de leur diplôme pour être validé, et ceux qui sont de simples citoyens et qui pourront être appelés pour servir de relais aux pompiers. Ils donneront des informations et pourront même faire remonter des photos ou des vidéos qui donneront une vision précise de la situation aux secours. Ils pourront aussi aller chercher le cas échéant un défibrillateur, grâce à l'application qui les géolocalise . Chacun peut apporter à son niveau sa contribution."Rien ne remplacera le geste de proximité et le bon conseil  " rappelle le colonel Pascal Leprince, contrôleur général au SDIS 17. 

Le Colonel Pascal Leprince - Radio France
Le Colonel Pascal Leprince © Radio France - Catherine Berchadsky

Encourager la formation

Une application qui doit permettre également d'encourager la formation de secouristes. En deux heures seulement, on peut apprendre les gestes qui sauvent et pour aller plus loin il existe également des formations à la journée. En Charente-Maritime, 1000 personnes ont déjà été formées  par les pompiers dans les centres de secours, d'autres le seront cet été sur les plages. En France, 29% de la population est formée aux gestes de premiers secours, l'objectif fixé par le gouvernement est d'arriver à 80%.