Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

"Personnel bien traité, malades bien soignés" : Force Ouvrière dénonce les conditions de travail dans les EHPAD

jeudi 23 novembre 2017 à 22:22 Par Manon Derdevet, France Bleu Périgord

Après avoir dressé son tableau annuel des effectifs, le groupement départemental des services de santé Force Ouvrière Dordogne s'inquiète de la dégradation des conditions de travail dans les EHPAD de Dordogne.

Les représentants du groupement départemental des services de santé Force Ouvrière de la Dordogne sonnent l'alarme
Les représentants du groupement départemental des services de santé Force Ouvrière de la Dordogne sonnent l'alarme © Radio France - Manon Derdevet

Dordogne, France

"Une société se juge à la manière dont elle traite ses personnes âgées." C'est le mot d'ordre du groupement départemental des services de santé Force Ouvrière Dordogne. A quelques jours de la conférence nationale pour la défense des EHPAD à Paris le 28 novembre prochain, ils s'inquiètent de la situation "inquiétante" des conditions de travail du personnel dans les EHPAD de Dordogne.

Une soixantaine d'EHPAD en Dordogne

Pour le syndicat, le constat est clair : il n'y a pas assez de personnel pour s'occuper des tous les résidents qui vivent dans les quelques soixante EPHAD de Dordogne. "Un quart des Périgourdins a plus de 65 ans. On est dans un des départements où la proportion de personnes âgées est la plus importante. Nous avons donc besoin de moyens adaptés à ce besoin particulier" explique Juliette Bordet la secrétaire départementale Force Ouvrière des services de santé.

"Un quart des Périgourdins a plus de 65 ans. On est dans un des départements où la proportion de personnes âgées est la plus importante." Juliette Bordet

Chez les aide-soignants, même inquiétude, "on est toujours à la course" confie Pascal, aide-soignant depuis 27 ans. "Les conditions de travail se dégradent. On n'a plus le temps de discuter ni d'écouter les résidents qui pourtant ont un grand besoin de lien social. Tout cela se répercute sur la santé des soignants. Personnel bien traité, malades bien soignés."

"On n'a plus le temps de discuter ni d'écouter les résidents qui pourtant ont un grand besoin de lien social." Pascal, aide-soignant

Les membres de Force Ouvrière Dordogne réclament l'application du plan solidarité grand âge qui prévoit un soignant pour un résident. "Pour pouvoir permettre aux résidents de vivre dans de bonnes conditions et aux soignants de pouvoir bien s'occuper d'eux, nous avons besoin des effectifs nécessaires." poursuit Juliette Bordet.

Une situation encore plus préoccupante depuis l'annonce de la disparition des contrats aidés. En effet, les EHPAD de Dordogne en comptent un certain nombre et selon Force Ouvrière il sera difficile de travailler sans eux.