Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Perspectives 2016 : la police s'attend à une année difficile

mercredi 30 décembre 2015 à 10:35 Par Soline Demestre et Sébastien Germain, France Bleu Belfort-Montbéliard

Toute la semaine, France Bleu Belfort Montbéliard s'intéresse à ce qui va marquer l'année 2016. Depuis les attentats du 13 novembre, l'Aire Urbaine, comme le reste de la France vit sous le régime de l'état d'urgence, qui va rester en vigueur jusqu'à fin février au moins.

La police mobilisée pour l'état d'urgence
La police mobilisée pour l'état d'urgence © Radio France - France Bleu

Franche-Comté, France

Depuis les attentats du 13 novembre à Paris, partout en France, la sécurité est renforcée. La police est mobilisée. Christian Perret, policier et secrétaire régional du syndicat Unité SGP Police FO, s'attend à une année 2016 difficile : "Les autorités nous ont alertés, la situation va être compliquée. L'année s'annonce compliquée pour les policiers. On n'est pas très optimiste, on a une inquiétude forte sur ce qui pourrait arriver sur le territoire français et en Europe."

Personne n'est à l'abri

Pour Christian Perret, personne n'est plus à l’abri de  la menace : "La menace terroriste est très très importante, les services sont sur le qui-vive 24 heures sur 24. Et cela ne concerne pas que Paris. Des terroristes déterminés jusqu'à la mort pour faire le plus de dégâts possibles peuvent s'attaquer à des villes de province, à des écoles, des commissariats. Je pense qu'aujourd'hui aucun endroit du territoire n'est à l'abri."

On attend plus de moyens

Mais aujourd'hui, pour faire face, Christian Perret et ses collègues attendent plus de moyens : "On fait face avec les moyens existants mais on est en sous-effectif à peu près partout, y compris en Bourgogne-Franche-Comté. Ça on le doit à la politique de réduction d'effectifs menée il y a 5 ans. Aujourd'hui on en paye les conséquences et l'urgence de renforts se fait sentir partout. C'est ce qu'on espère pour 2016."

Christian Perret, secrétaire régional du syndicat Unité SGP Police FO