Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Pessat-Villeneuve accueille 70 nouveaux réfugiés pour faciliter leur intégration

mercredi 10 octobre 2018 à 20:03 Par Willy Moreau, France Bleu Pays d'Auvergne

Près du château de Pessat-Villeneuve, l'ancien centre de loisirs accueille depuis le mois de mai des réfugiés réinstallés, autrement dit qui sont éligibles au droit d'asile. Ils ont suivi des cours de français notamment pour faciliter leur intégration.

Soixante-dix nouveaux réfugiés sont arrivés et vont être accueillis ces prochains jours à Pessat-Villeneuve.
Soixante-dix nouveaux réfugiés sont arrivés et vont être accueillis ces prochains jours à Pessat-Villeneuve. © Radio France - Willy Moreau

Pessat-Villeneuve, France

Certains portent déjà des bonnets, pas encore tout à fait acclimatés aux températures auvergnates. Soixante-dix réfugiés qui pourront bénéficier du droit d'asile sont ou seront accueillis dans les prochains jours à Pessat-Villeneuve. Pendant quatre mois, ils vont apprendre les bases du français et bénéficier de formations pour s'intégrer au mieux en France. 

Quatre mois d'accueil

Ces réfugiés, à majorité d'origine centre-africaine, érythréenne, soudanaise et nigériane, ont été extraits pour la plupart de camp de réfugiés en Libye. 

Idriss, un jeune de 19 ans d'origine centre-africaine est arrivé il y a trois semaines au CARR. - Radio France
Idriss, un jeune de 19 ans d'origine centre-africaine est arrivé il y a trois semaines au CARR. © Radio France - Willy Moreau

"Ce sont des personnes qui étaient réellement en danger et qui ont bénéficié du statut de réfugié avant même leur arrivée en France", explique Dominique Charmeil, la directrice générale de l'association Cecler qui travaille au Centre d'Accueil des Réfugiés et Réinstallés (CARR) de Pessat-Villeneuve. Loin des conflits et des menaces de mort, ces femmes, hommes et enfants, bénéficient d'un accompagnement complet pour favoriser leur intégration. 

En mai dernier, 56 réfugiés sont arrivés dans cette petite commune de 500 habitants. Depuis quatre mois, l'association CeCler au CARR accompagne dans leurs démarches ces personnes. Elles apprennent notamment le français. Seuls dix d'entre-elles maîtrisaient la langue avant d'arriver en France. "C'est très important en terme d'intégration", raconte Jean-Yves Videau, qui donne des cours d’initiation au français à ces réfugiés. 

Au terme des quatre mois, ces personnes quittent le centre pour vivre dans des logements autour de Pessat-Villeneuve en toute autonomie. Cette phase dure huit mois pendant lesquels, les membres du CARR continuent de garder contact avec eux. 

Un accueil qui augmente dans le département

Près de 260 réfugiés ont bénéficié depuis le mois de janvier de ces mesures d'accompagnement dans le département du Puy-de-Dôme. "Et c'est un chiffre qui augmentera encore par la suite", explique le préfet Jacques Billant. Le nombre de demandeurs d'asile a en effet augmenté l'année dernière de 16% en France. Jacques Billant est donc venu ce mercredi présenter les nouvelles mesures qui instituent le doublement des heures de français à partir de l'année prochaine

Le préfet du Puy-de-Dôme, Jacques Billant. - Radio France
Le préfet du Puy-de-Dôme, Jacques Billant. © Radio France - Willy Moreau

"Ces réfugiés auront 400h de français désormais contre 200h aujourd'hui" - Jacques Billant, préfet du Puy-de-Dôme

Les 70 nouveaux arrivants, eux, prennent leurs marques dans le centre de Pessat-Villeneuve.