Société

A Pessat-Villeneuve les demandeurs d'asile vont fêter Noël

Par Lauriane Havard, France Bleu Pays d'Auvergne lundi 26 décembre 2016 à 4:44

Le bâtiment réservé aux soudanais au sein du centre d'accueil et d'orientation (CAO) de Pessat-Villeneuve
Le bâtiment réservé aux soudanais au sein du centre d'accueil et d'orientation (CAO) de Pessat-Villeneuve © Radio France - Lauriane Havard

Un repas spécial Noël est organisé ce lundi soir au centre d'accueil et d'orientation de Pessat-Villeneuve. Une initiative mise en place par l'association Forum Réfugiés et la mairie de Pessat.

Suite au démantèlement de la jungle de Calais, les demandeurs d'asile sont arrivés à Pessat-Villeneuve en octobre dernier. Au départ, ils étaient 44, tous originaires d'Afghanistan ou du Soudan. Mais certains ont préféré repartir vers Calais, d'autres sont rentrés en Afghanistan. Aujourd'hui, ils sont 24 à être présents au centre d'accueil et d'orientation (CAO) de Pessat. Ils s'apprêtent à découvrir l'esprit de Noël...

Partager la magie de Noël

En cette période particulière des fêtes de fin d'année, l'association gérante du CAO et la mairie tiennent à marquer le coup. Alors, ce lundi soir, Noël joue les prolongations! Pour le maire de Pessat, Gérard Dubois "ça va être un vrai moment d'échange formidable". Pour lui, il s'agit de "partager cette magie de Noël". Un sapin a déjà été installé dans le réfectoire commun. Côté cuisine, le menu sera adapté aux habitudes alimentaires des afghans et des soudanais. "Cela devrait être du mouton et du riz" précise le maire Gérard Dubois, qui lui aussi sera autour de la table ce soir.

Si les demandeurs d'asile ne sont pas familiarisés avec les coutumes de Noël, ils connaissent néanmoins le rite de l'échange de cadeaux. Originaire d'Afghanistan, Nassiran lance en anglais "Joyeux Noël à tout le monde!" . Et même si il n'a pas en tête les chants de Noël, il improvise un air!

Nassiran, originaire d'Afghanistan, improvise un chant de Noël

Au-delà de cette immersion dans l'esprit de Noël, il s'agit surtout d'intégration pour Jean-François Ploquin, le directeur de l'association Forum Réfugiés. Ce repas sera aussi l'occasion de les sensibiliser au vivre ensemble et à la culture française. Une connaissance nécessaire pour leur insertion dans la société française.