Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Pétards et fusées interdits pour les fêtes de fin d'année en Meurthe-et-Moselle et dans les Vosges

mercredi 26 décembre 2018 à 17:25 Par Nathalie Broutin, France Bleu Sud Lorraine et France Bleu

Les préfectures de Meurthe-et-Moselle et des Vosges prennent des arrêtés pour interdire temporairement "l'utilisation, le port et le transport des artifices de divertissement pour les particuliers" pendant les fêtes de fin d'année.

Les interdictions provisoires des préfectures sont prévues jusqu'au 2 janvier en Meurthe-et-Moselle et dans les Vosges
Les interdictions provisoires des préfectures sont prévues jusqu'au 2 janvier en Meurthe-et-Moselle et dans les Vosges © Maxppp - Jean-Marc Loos

Lorraine, France

"Nécessité d'assurer, dans les circonstances actuelles, la sécurité des personnes et des biens, par des mesures adaptées et d'assurer la tranquillité de l'ordre public" peut-on lire dans le communiqué de la préfecture des Vosges. 

Les autorités en Meurthe-et-Moselle et dans les Vosges prennent des arrêtés pour interdire "provisoirement l'utilisation, le port et le transport des artifices de divertissement pour les particuliers jusqu'au 2 janvier 2019 minuit." Pas de pétards, pas de feux d'artifice et autres fusées donc autorisés pour les particuliers sur l'espace public, dans les lieux de grands rassemblements et dans les immeubles d'habitation, précise la préfecture de Meurthe-et-Moselle. 

Le communiqué de la préfecture des Vosges ajoute "davantage encore dans ce contexte de tensions, il existe des risques d'utilisation par des individus isolées ou en réunion d'artifices de divertissement et d'articles de pyrotechnie contre les biens, en particulier les véhicules et les biens publics". Risques d'accidents, risques d'alerte inutiles dans un contexte de menace terroriste et du maintien du plan Vigipirate renforcé, peut-on lire sur l'arrêté meurthe-et-mosellan. 

Ces interdictions concernent seulement les particuliers, pas les entreprises dans le cadre de leur activité professionnelle.