Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Peugeot Scooters bientôt indien ?

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard

Le groupe veut céder 51% de sa filiale scooters à l'indien Mahindra & Mahindra. Que vont devenir les 488 employés de Peugeot Scooters à Mandeure dans le Doubs ? Quelles conséquences économiques cette décision pourrait-elle avoir pour la filiale ?

Peugeot Scooter
Peugeot Scooter © Radio France

Peugeot Scooters et Mahindra & Mahindra sont entrés en discussions exclusives. C’est ce qu’a confirmé la direction du groupe mardi 7 octobre en comité d'entreprise extraordinaire. Le conglomérat indien devrait investir 15 millions d'euros , ce qui lui permettrait d’acquérir 51 % du capital. Le groupe automobile PSA Peugeot Citroën prévoit également le départ volontaire d'un salarié sur cinq de son site du Doubs , 90 départs volontaires, dont la plupart en congés seniors. Des mesures qui s'inscrivent dans le plan de redressement sur lequel travaille l'entreprise.

Peugeot Scooters se dit obligé d’appliquer ce plan de redressement

Peugeot souhaite vendre sa filiale et pourtant les chiffres de l’an dernier sont plutôt bons. En 2013, PSA a vendu 79.000 scooters, soit 8,2% de plus qu'un an plus tôt. Le problème est que cette activité subit des pertes récurrentes depuis des années. Le marché européen des scooters est en très forte baisse . Peugeot souhaite s’allier avec Mahindra & Mahindra pour permettre à sa filiale "de diversifier ses activités et d'accélérer son développement international".

C’est aussi une manière de s’implanter sur le marché indien. Dans un communiqué, l’entreprise justifie sa décision : "Notre plan comprendrait la sous-traitance de certaines opérations de fabrication ou de logistique pour lesquelles Peugeot Scooters n'a plus la taille critique, compte tenu de la baisse de ses marchés". Pour le directeur de Peugeot Scooter, Pierre Fabre, cette décision a été prise "pour que PSA reste un actionnaire sur le long terme , c'est aussi la reconnaissance du savoir-faire de Mahindra & Mahindra ".

Le directeur de Peugeot Scooter, Pierre Fabre

Les syndicats sont inquiets

Les syndicats craignent la fermeture complète de l’usine à Mandeure. Ils affirment ne pas avoir reçu d’informations sur le projet industriel de Mahindra, ce qui est loin de les rassurer. Pour réduire ses pertes, Peugeot a fermé l'an dernier une usine de moteurs pour concentrer sa production française à Mandeure. Lors d'un point de presse commun, délégués CFDT et CGT affirment que les suppressions de postes annoncées n'étaient qu'un minimum. Ils ont dit craindre des licenciements à terme.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess