Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"On peut encore sauver l'été" : l'optimisme d'un voyagiste vosgien

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

A l'arrêt depuis plus de 2 mois, le voyagiste vosgien Prêt à partir est dans les starting-blocks. Il compte sur une reprise rapide de l'activité pour limiter la casse. Ses clients, eux, ont visiblement encore envie de partir cet été.

Le voyagiste mise sur la reprise du trafic aérien pour relancer son activité
Le voyagiste mise sur la reprise du trafic aérien pour relancer son activité © Maxppp - BELPRESS/MAXPPP

Ses 95 agences sont toujours fermées, ses 250 vendeurs au chômage partiel. Mais le président du voyagiste vosgien Prêt à partir, veut garder le moral. François Piot compte sur une reprise rapide du trafic aérien pour relancer son activité. "Nous avons fait un sondage, et environ 2/3 de nos clients ont envie de partir cet été", souligne t-il. Le spécialiste prévoit d'ailleurs de bonnes affaires dans les semaines à venir avant une possible flambée des prix des billets à l'automne. De quoi, peut-être, sauver sa saison.

"On s'attend à une baisse d'activité de l'ordre de 30 à 60% sur l'année, calcule le patron vosgien. Ça ne met pas l'entreprise en péril puisque on bénéficie des aides de l'Etat, du chômage partiel ,de l'aide de nos banques, mais c'est un coup dur qu'on mettra des années à réparer". Le secteur aéronautique est particulièrement touché. François Piot estime d'ailleurs qu'1 compagnie aérienne sur 5 serait amenée à disparaître dans un avenir proche.

Changer ses habitudes 

Le voyagiste prévoit aussi une évolution de la demande. L'été, c'est en général le bassin méditerranéen qui a les faveurs des touristes : Espagne, Italie, Grèce, Turquie, Maghreb... "Cette année, on s'attend à ce qu'une partie de notre clientèle reste en France ou ne parte pas pour raisons économiques ou pour des congés annulés", précise t-il. 

Mais le Vosgien, encouragé par les annonces récentes d'ouverture des frontières espagnoles et italiennes, veut rester optimiste.  "Depuis le 11 mai, nous n'avons que des signaux positifs, on va vers le bout du tunnel" estime t-il. Avant de conclure : "On peut encore sauver l'été et permettre aux Français de partir en vacances de façon à peu près normale".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess