Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Peut-on vraiment arrêter de produire des déchets ménagers ?

mercredi 6 juin 2018 à 6:08 Par Renaud Candelier, France Bleu Auxerre

"Ma vie zéro déchet" c'est le nom du documentaire qui est diffusé ce mercredi à Auxerre, au Tiers Lieu. Le réalisateur Donatien Lemaître raconte comment il a tenté de réduire sa production de déchets à zéro en six mois. Une vraie révolution dans la vie de ce parisien, révolution qui a ses limites.

En France, chaque habitant produit 354 kilos de déchets ménagers par an
En France, chaque habitant produit 354 kilos de déchets ménagers par an © Radio France - Renaud Candelier

Yonne, France

Dans l'Yonne, si tout le monde (ou presque) a adopté le tri sélectif, pour réduire ses déchets chacun à ses petites ou grandes solutions.

Est-il possible de ne produire aucun déchet ?

C'est compliqué mais on peut y arriver. Certains icaunais le font presque, c'est le cas de Nicolas. Cet habitant de Villiers-Louis remplit très peu sa poubelle : "je mets un petit sac par mois, de trois à cinq kilos. Il y a quand-même quelques emballages (dans la poubelles jaune)." Nicolas n'atteint pas le zéro déchet mais produit très peu. Cet Icaunais produit six fois moins d'ordure ménagères que la moyenne des Français (354 kilos par an et par personne).

Comment aller vers le zéro déchet ?

Il y a deux conditions, ne pas voir peur d'y passer du temps et changer ses habitudes alimentaires. Ce qu'on ne va pas acheter, il faudra le faire soi-même. Dans le documentaire, Donatien Lemaître fabrique lui-même sa moutarde à partir d'ingrédients achetés en vrac. C'est sûr que  c'est un peu compliqué de devoir faire moutarde, cornichons et chips. Sauf que la vente en vrac se développe, surtout dans les magasins bio. Mais vous pouvez aussi aller sur les marchés ou chez les producteurs locaux d'où vous repartirez sans emballage.

Sauf qu'on ne trouve pas tout en vrac...  

C'est bien là le problème. On n'achète pas les essuie-tout, le papier toilette ou les mouchoirs à l'unité. La solution : moins en utiliser et les remplacer par des tissus lavables, ça existe aussi pour les couches bébé. En revanche, pour les yaourts, petits suisses, fromages blanc, il faut toujours un contenant ! Nicolas, lui, ne consomme plus de produits laitiers, ni de viande. Il a changé d'alimentation et fait son potager.

Conclusion, ça demande un peu de volonté d'aller vers le zero déchet !  

Par exemple, simplement arrêter d'acheter des légumes emballés unité au supermarché. Il faut aussi de la volonté politique. Depuis deux ans le Centre Yonne est labellisé territoire "zéro dechet, zéro gaspillage". C'est le seul en Bourgogne cela a permis de réduire de 10% les déchets produits en deux ans.