Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Peyrelevade : des associations manifestent pour soutenir les résidents du CADA insalubre et infesté de cafards

-
Par , France Bleu Limousin

Une manifestation est organisée ce samedi à Peyrelevade en Corrèze. Plusieurs associations appellent les habitants à les rejoindre pour dénoncer l'état d'insalubrité du CADA de la commune. Des travaux vont pourtant y être entrepris dès ce lundi.

Le CADA de Peyrelevade a ouvert en 2015 dans l'ancienne maison de retraite de la commune
Le CADA de Peyrelevade a ouvert en 2015 dans l'ancienne maison de retraite de la commune - ©GoogleMap

Les cafards grouillent au CADA de Peyrelevade en Corrèze. Et ce n'est pas le seul problème au centre d'accueil de demandeurs d'asile : vétusté, saleté, insalubrité, auxquels s'ajoutent l'absence de transport pour les résidents et le manque d'accès à Internet. Plusieurs associations du plateau du Millevaches appellent à un rassemblement ce samedi après-midi devant le site pour dénoncer cette situation.

Un ancien résident témoigne

"C'est vraiment catastrophique. Ils sont dans les vêtements, dans la nourriture" raconte Manon Glibert de l'association Montagne Accueil Solidarité de Peyrelevade. La présence de cafards n'est pas vraiment nouvelle en plus témoigne Siri, un ancien résident qui a quitté le CADA en mars dernier. "Quand j'y étais, il y avait des chambres où les gens déjà se plaignaient beaucoup". Un constat que ne réfute pas l'association Forum Réfugiés-Cosi qui gère le lieu. Selon Nicolas Jeune, directeur en charge de l'hébergement accompagné, l'entreprise chargée jusqu'à présent des opérations de désinsectisation "ne donnait pas complètement satisfaction". D'où la décision de l'association d'entamer dès ce lundi des travaux plus conséquents, de nettoyage pour commencer, puis de désinsectisation avant une restauration des chambres et des cuisines.

L'une des cuisines du CADA
L'une des cuisines du CADA - ©Montagne Accueil Solidarité

Une désinsectisation au milieu de petits enfants

Mais ce n'est pas suffisant pour les associations qui demandent un relogement des familles le temps que des travaux plus globaux soient entrepris. "Ce n'est pas possible de confiner des gens dans cette situation. Il faut faire une désinsectisation sans les gens dedans car il faut laisser le produit au sol plusieurs jours sans nettoyer" clame Manon Glibert qui précise qu'il y a des petits enfants dans le centre actuellement. De son côté Nicolas Jeune assure que les travaux qui vont être réalisés permettront "de retrouver un niveau d'accueil plus satisfaisant". Et du coup d'accueillir de nouveaux réfugiés, ce qui n'était plus possible en raison de l'état du centre. De fait celui-ci ne compte actuellement que 56 résidents pour 80 places. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess