Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Philippe Daguillon, kiné historique du FC Nantes, est décédé

vendredi 9 mars 2018 à 11:57 Par Romain Dézèque, France Bleu Loire Océan

Après plus de 30 ans passés au service du club et des Canaris, Philippe Daguillon s'est éteint le jour de son 59ème anniversaire, à la suite d'une longue maladie. Le club et les anciens joueurs font part de leur émotion.

Philippe Daguillon était au club depuis 1985
Philippe Daguillon était au club depuis 1985 © AFP - Jean-Sébastien Evrard

Route de la Jonelière, Nantes, France

Le préparateur physique du FC Nantes Philippe Daguillon est mort le jour de son 59ème anniversaire, annonce le FC Nantes sur son site. Philippe Daguillon, surnommé "Dag", était arrivé en 1985 à la Jonelière. Le kiné historique du club a connu, au cours de sa longue carrière, toutes les joies et toutes les peines des Canaris. Des titres de champion de France en 1995 et 2001 aux délicates années de Ligue 2, en passant par les parcours victorieux en Coupe de France (1999 et 2000). Ceux qu'il a entraînés, massés, préparés pour les joutes de Ligue 1 ou de Ligue 2 lui rendent hommage sur les réseaux sociaux. Il était marié, père de trois enfants.

C'était plus qu'un kiné " Olivier Quint, ancien joueur du FC Nantes

Olivier Quint, ancien joueur des Canaris et consultant pour France Bleu Loire-Océan, est très ému : "C'était plus qu'un kiné, c'était un ami, un frère, un papa... c'était un confident ! _On était sur la table de massage, on pouvait échanger, raconter nos problèmes_... Ce qui est incroyable c'est qu'il ne faisait pas d'excès. Il a été rattrapé par une vilaine maladie.... c'est très dur à encaisser..."