Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Assises du logement à Amiens : "On souhaite une éradication du sans-abrisme"

jeudi 27 septembre 2018 à 8:58 Par Hajera Mohammad, France Bleu Picardie

Les Assises nationales du "Logement d'abord" se tiennent ce 27 et ce 28 septembre à Amiens. La ville a été retenue pour tester le Plan "Logement d'abord" lancé par le gouvernement auprintemps dernier pour aider les sans-abris à trouver un logement durable.

La ville d'Amiens a été retenue pour tester le Plan Logement d'abord lancé par le gouvernement au printemps 2018.
La ville d'Amiens a été retenue pour tester le Plan Logement d'abord lancé par le gouvernement au printemps 2018. © Maxppp - Maxppp

Amiens, France

Le Plan "Logement d'abord" a été lancé au printemps dernier par le gouvernement. Son objectif : sortir les sans-abris de la rue en leur proposant un hébergement durable et non pas seulement d'urgence. Amiens fait partie des 24 villes retenues pour le tester en avant-première. C'est à Amiens d'ailleurs aussi, que se déroule les Assises nationales du "Logement d'abord", ce jeudi et ce vendredi, à Mégacité.

Les appels au 115 augmentent dans la Somme

Philippe Dumoulin, président de la Fédération des acteurs de la solidarité dans les Hauts-de-France, y participe. Invité de France Bleu Picardie ce jeudi matin, il rappelle que le "parcours entre la rue et le logement est aujourd'hui, loin d'être facile et direct". Pour lui, il faut "assouplir les critères", alors qu'on observe une augmentation "des jeunes en rupture de parcours, des femmes avec enfants à la rue" sans oublier la situation des migrants.

Dans la Somme, les appels reçus au 115 ont augmenté depuis le début de l'année. "On est passé de 100 à 130 appels  par jour", affirme Philippe Dumoulin. 

Des critères plus souples

Pour bénéficier de ce Plan "Logement d'abord", "il faut se faire connaître auprès du 115 pour poser une première demande, et puis en déposer une aussi auprès d'un organisme bailleur", explique Philippe Dumoulin. Selon lui, il  faut mettre l'accent sur une fluidité plus grande et prévoir "un accord entre bailleurs, associations et collectivités territoriales" pour dégager des critères moins complexes pour permettre à ces personnes d'accéder plus rapidement au logement.

Éradiquer le "sans-abrisme"

Ce plan quinquennal  prévoit la création de 40.000 logement très sociaux chaque année jusqu'en 2022 et la création de 40 000 places dans le parc locatif privé. C'est bien mais il faut aller encore plus loin, estime Philippe Dumoulin. "C'est un plan très volontariste mais en même temps, il faut une pression et une volonté commune pour éradiquer le sans-abrisme". 

Philippe Dumoulin : "Le Plan Logement d'abord est volontariste mais il faut aller encore plus loin"