Société

Philippe Jan : "je vais très peu parler du passé"

Par Gildas Menguy, France Bleu Mayenne vendredi 19 mai 2017 à 17:15

Le président du conseil de surveillance, Bruno Lucas, aux côtés du nouveau président du directoire, Philippe Jan.
Le président du conseil de surveillance, Bruno Lucas, aux côtés du nouveau président du directoire, Philippe Jan. © Radio France - Gildas Menguy

Il ne sera nommé officiellement que lundi après réunion du conseil de surveillance, mais le nouveau président du directoire, Philippe Jan a pris la parole ce vendredi matin au siège du Stade lavallois. Un retour au premier plan pour celui qui était aux manettes du club de 2007 à 2014.

Philippe Jan, barbe bien taillée et lunettes rondes, est comme chez lui aux Gandonnières, le siège du Stade lavallois. Et pour cause, lorsqu'il était président du directoire entre 2007 et 2014, il a élaboré puis inauguré le nouveau centre d'entraînement du club mayennais. Le PDG du groupe Bleu Blanc, 50 ans, a expliqué avoir changé. "A mon arrivée en 2007, j'étais inconscient. Aujourd'hui, je suis conscient. Mais je vais très peu parler du passé."

Changement de directoire

Philippe Jan vient pour "relever un défi, un challenge. C'est un choix personnel". Le président a expliqué que sa priorité était de former un directoire composé de trois ou cinq personnes ("un nombre impair c'est mieux" a glissé Bruno Lucas, dans un sourire). En revanche, le nouveau président - qui était aussi actionnaire du club - ne s'est pas encore attelé au choix de l'entraîneur. "Je n'ai pas de profil à donner, ça va venir après".Philippe Jan a aussi fait une confidence : "la première personne que j'ai rencontré pour commencer, c'est le directeur du centre de formation du Stade lavallois (ndlr : Stéphane Moreau). C'est très important la formation dans un club comme le notre."

Pas un poste rémunéré

Il faut préciser que Philippe Jan ne sera pas rémunéré en tant que président du directoire, contrairement à Christian Duraincie qui occupait ce poste depuis trois ans. C'est donc un retour en arrière en quelque sorte. "Il y a une autre organisation car nous ne sommes plus dans le même championnat" a expliqué Bruno Lucas, le président du conseil de surveillance et principal sponsor du club.

Autre retour, celui de Jean Costa. "Si Jean Costa n'était pas venu, je ne serais pas là, a insisté Philippe Jan. Il sera nommé directeur sportif et aura en charge le recrutement."

Le budget du Stade lavallois la saison prochaine en National 1 devrait tourner autour de 4 millions d'euros soit moitié moins que cette saison.