Infos

Philippe Martinez à Reims pour défendre le service public hospitalier

Par Aurélie Jacquand, France Bleu Champagne-Ardenne mercredi 25 mars 2015 à 10:36

Le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez
Le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez © Radio France - Monique Derrien

Les membres de la CGT santé, réunis en congrès à Reims, ont reçu mardi la visite du secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez. Il s'est exprimé sur les difficultés des hôpitaux publics, mais aussi sur les récentes affaires de harcèlement au sein des maisons de champagne.

Un millier de syndicalistes de la CGT santé est réuni en congrès à Reims depuis mardi et jusqu'à vendredi. Sur fond de projet de loi de santé de Marisol Touraine, ils ont témoigné leur inquiétude, estimant que l'offre de soins se dégrade en France.

"Aujourd'hui il faut qu'on soit rentable, on n'a plus le temps d'être proche des patients et de les assister" , explique Yves Raflin. Proche de la retraite il constate une dégradation croissante de ses conditions de travail à l'hôpital de Châlons-en-Champagne : "L'hôpital a besoin de moyens financiers si on veut répondre aux besoins des malades, ce n'est pas le cas aujourd'hui et c'est insupportable pour les personnels" .

Le témoignage d'Yves Raflin, salarié de l'hôpital de Châlons-en-Champagne

La santé n’est pas une marchandise, mais un bien public

Des témoignages relayés par le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, venu soutenir les membres de son syndicat à Reims : "La situation est très grave dans les hôpitaux. Le gouvernement veut restreindre les dépenses budgétaires, nous proposons un autre choix, réduire les dividendes dans les hôpitaux et toutes les entreprises" .

Selon Philippe Martinez, la situation au sein des hôpitaux reflète ce qui se passe dans le reste de la société : "Il y a des populations qui se sentent exclues, du travail, des services publiques, c’est amplifié par une réforme territoriale qui accentue encore les inégalités. Tout ça participe à la montée du Front National " .

Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT

Philippe Martinez, le secrétaire général de la CGT a également réagit aux affaires de harcèlement révélées récemment dans les maisons de champagne : "Toute situation de harcèlement est inacceptable, à la CGT comme ailleurs . J’ai été alerté par une salariée, je vérifie la véracité de ces faits, nous sommes très attentifs", a-t-il déclaré.

A LIRE AUSSI  ► Quatre syndicalistes des champagne Krug et Veuve Clicquot poursuivis pour harcèlement

 

Partager sur :