Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Phobique de l'avion, une Landaise est bloquée en Colombie depuis mars 2020

-
Par , France Bleu Gascogne, France Bleu

Phobique de l'avion, cette Landaise de Saint-Martin-d'Oney est bloquée en Colombie depuis le début de la crise sanitaire. Elle cherche désespérément un bateau qui pourrait la ramener en France. Mais à cause des restrictions liées au Covid-19, aucun navire ne peut la prendre à bord.

Maria Alejandra Betencourt-Lacombe lors de son départ le 16 février 2020 depuis Montoir-de-Bretagne
Maria Alejandra Betencourt-Lacombe lors de son départ le 16 février 2020 depuis Montoir-de-Bretagne - Maria Alejandra Betencourt-Lacombe

Depuis mars 2020, cette Landaise de 54 ans est bloquée en Colombie. Originaire de Saint-Martin-d'Oney dans les Landes, elle a quitté la France juste avant le premier confinement, pour rentre visite à son père malade. Mais entre temps, la crise sanitaire a tout bousculé. Maria Alejandra Betencourt-Lacombe, Franco-Colombienne, est bloquée depuis plus d'un an à Medellín. Totalement phobique de l'avion, elle ne voyage qu'en bateau. Mais à cause de la crise sanitaire, les voies maritimes ont fermé pendant de longs mois, et depuis leur réouverture, aucun navire ne veut prendre de passagers à bord, pour des raisons sanitaires. 

Phobique de l'avion, et bateau introuvable

Elle a quitté la France en bateau, avant la crise sanitaire, pour rendre visite à ses parents en Colombie. La Franco-Colombienne part pour accompagner son père, gravement malade, atteint d'un cancer. "A ce moment-là, très de peu de cas de Covid-19 sont confirmés en France", explique la Landaise, qui part donc l'esprit léger. Mais avec la multiplication des cas, en France comme en Colombie, et le durcissement des mesures sanitaires, elle se retrouve bloquée : les frontières maritimes sont désormais fermées.

"C'est comme si on me mettait un pistolet sur la tempe et que c'était la roulette russe"

Pour cette Franco-Colombienne, impossible de prendre l'avion : "J'ai vécu un vol très long et traumatisant en 2005, depuis c'est impossible de prendre l'avion. J'ai essayé de boire de l'alcool, prendre des cachets, mais rien ne change. Pour moi, c'est comme si on me mettait un pistolet sur la tempe et que c'était la roulette russe." Elle recherche donc des compagnies et des navires maritimes susceptibles de la prendre à bord.

Un trajet de 43 jours en bateau

Mais par peur de propager le virus, impossible pour les compagnies de l'embarquer, même après la réouverture des voies maritimes : "Ils craignent que l'équipage tombe malade, ils refusent donc de prendre des étrangers à bord", regrette Maria Alejandra Betencourt-Lacombe. Cette dernière a donc contacté les autorités françaises, aidée par sa fille et son mari resté en France : l’ambassade de France, le ministère des Affaires étrangères, et même le président de la République. Mais pour l'instant rien ne change.

"Pour l'instant j'ai trouvé une compagnie qui voulait bien de moi mais seulement en septembre prochain, témoigne la Landaise. Un trajet de 43 jours, avec de nombreuses escales." La Landaise devra faire une escale de nef jours au Mexique, mais aussi aux Etats-Unis. "Je lance un appel : si quelqu'un veut bien me prendre sur son bateau, même sur son voilier, toute les solutions sont bonnes à prendre.... sauf l'avion."

Le témoignage de cette Landaise de Saint-Martin-d'Oney, bloquée en Colombie à cause de la crise sanitaire

Choix de la station

À venir dansDanssecondess